Le FMI inquiet des divisions entre les pays

le
0
La nouvelle directrice du Fonds, Christine Lagarde, qui s'apprête à recevoir les ministres des Finances des 187 pays membres de l'organisation financière a appelé à se «serrer les coudes».

La comparaison avec l'automne 2008, où l'économie mondiale avait chuté comme une pierre au lendemain de la faillite de la banque Lehman Brothers, est dans toutes les têtes. Christine Lagarde n'a pas éludé le parallèle, en présentant jeudi les multiples réunions qui vont se tenir à Washington, autour des Assemblées annuelles du FMI et de la Banque mondiale, vendredi et samedi. «Les États souverains avaient alors plus de marges. Ils n'ont plus autant de munitions aujourd'hui. Le chemin de la reprise se rétrécit. C'est pourquoi nous devons nous serrer les coudes», a-t-elle lancé lors de sa conférence de presse. La nouvelle directrice générale ne pouvait rêver baptême du feu plus crépitant, alors qu'elle va accueillir les ministres des Finances des 187 pays membres de l'organisation financière internationale. Présentant le FMI comme «un facilitateur d'accord» , elle a fait appel à «l'esprit du sommet de Londres» d'avril 2009. Les chefs d'État ou de gouverneme

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant