Le FMI évoque une extension et une annulation de dette

le
12
LE FMI ÉVOQUE UNE EXTENSION ET UNE ANNULATION DE DETTE
LE FMI ÉVOQUE UNE EXTENSION ET UNE ANNULATION DE DETTE

(Reuters) - Le Fonds monétaire international (FMI) a prévenu jeudi que la Grèce aurait besoin d'une prolongation des prêts accordés par l'Union européenne et d'une vaste annulation de dette si sa croissance économique est moins forte que prévu et si des réformes économiques ne sont pas mises en oeuvre.

Cette mise en garde contenue dans un projet de rapport sur la viabilité de la dette grecque intervient alors que la Grèce s'apprête à organiser dimanche un référendum sur les réformes proposées par ses créanciers. Le Premier ministre Alexis Tsipras a appelé ses compatriotes à voter "non".

Le FMI, qui fait partie avec la Commission européenne et la Banque centrale européenne des trois institutions supervisant la mise en oeuvre de réformes économiques en Grèce, juge que, même si la politique du gouvernement grec redevient conforme aux prescriptions des créanciers, les prêts consentis par les pays européens "vont devoir être prolongés de manière significative" et la Grèce aura besoin de nouveaux prêts à des taux inférieurs aux taux de marché (prêts concessionnels).

(David Chance, Bertrand Boucey pour le service français, édité par Marc Joanny)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • angel001 le jeudi 2 juil 2015 à 22:23

    On devrait surtout faire un referendum pour savoir si on fusille les membres du FMI tout de suite ou si on attend un peu

  • roulio86 le jeudi 2 juil 2015 à 20:21

    on devrait faire un referendum pour savoir si on garde la Grece ou pas dans la zone euro.....mais on a jamais la parole, juste pour élire un présidant qui fait exactement le contraire de se qu'il a dit.....et on dit qu'on est en démocratie....je pencherai plus pour une dictature.......

  • taz40 le jeudi 2 juil 2015 à 20:14

    Et pour le Portugal, Italie France aussi ?

  • Mig737 le jeudi 2 juil 2015 à 20:06

    ET bien que le FMI montre l'exemple et commence par annuler les 1.6 milliards du 30 juin!

  • CHANOMAR le jeudi 2 juil 2015 à 20:02

    Peu être que notre gouvernement ne veut pas imputer la perte totale de l argent prêtée a la Grece pendant sont bref passage qui est deja catastrophique

  • sarestal le jeudi 2 juil 2015 à 19:32

    Autant imprimer des drachmes, ils se débrouillaient largement mieux avant d'être intégré dans l'usine à gaz. Comme pas mal d'autres pays d'ailleurs. Qu'à apporté l'Europe au fait ?

  • renard le jeudi 2 juil 2015 à 19:05

    36 milliards de nouveaux prêts sur 3 ans, + de 50 milliards d'annulation de dette, des délais de remboursement rallongés (doublés), je me disais aussi qu'on en faisait beaucoup pour 1,6 milliards, c'est en fait bien plus grave...

  • paspil le jeudi 2 juil 2015 à 18:58

    et le FMI n'annule rien , ses creances envers les grecs seront remboursées coute que coute ... si c est pas par les grecs ce sera par le contribuable européen.

  • domsko le jeudi 2 juil 2015 à 18:56

    +1-1=0 ou +1-(-1)=2

  • d.e.s.t. le jeudi 2 juil 2015 à 18:56

    C'est vraiment le mistigri des dégonflés: personne ne veut endosser la responsabilité de la sortie de la Grèce! Dommage que les Européens n'aient pas la parole, au moins 80% ne voudraient plus de la Grèce! Vous avez dit démocratie? arrêtez de vous moquer, c'est indécent!

Partenaires Taux