Le FMI et l'UE critiquent le budget 2015 du Portugal

le
0
LE BUDGET 2015 DU PORTUGAL ÉPINGLÉ PAR LES CRÉANCIERS INTERNATIONAUX
LE BUDGET 2015 DU PORTUGAL ÉPINGLÉ PAR LES CRÉANCIERS INTERNATIONAUX

par Andrei Khalip

LISBONNE (Reuters) - Un relâchement des efforts de consolidation budgétaire et de réformes du Portugal depuis la sortie de son plan de sauvetage en mai pourrait peser sur la croissance et la réduction de la dette du pays, ont averti mercredi ses créanciers du Fonds monétaire international (FMI) et de l'Union européenne (UE).

A l'issue de la première évaluation post-plan de sauvetage des performances de l'économie du pays, la mission du FMI au Portugal a estimé que le déficit budgétaire devrait atteindre 3,4% du produit intérieur brut en 2015, un ratio nettement plus élevé que les prévisions du gouvernement portugais, qui sont à 2,7%.

"Le budget 2015 ne respecte pas les engagements dans l'actuel cadre budgétaire à moyen terme", estime la mission dans un communiqué.

Le projet de budget du Portugal vise à ramener le déficit à 4,8% cette année mais aussi à adoucir l'austérité imposée pendant les trois années du plan de sauvetage dans la perspective d'élections législatives prévues l'an prochain.

Le gouvernement propose d'alléger la fiscalité après les importantes hausses d'impôts de 2012 et 2013 et de revenir sur certaines mesures de baisse des traitements des fonctionnaires imposées lors du plan d'aide de 78 milliards d'euros.

Dans son communiqué, le FMI note que la consolidation budgétaire doit rester la priorité mais que les efforts dans ce sens "s'apprêtent à marquer une pause en 2015".

La Banque centrale européenne et la Commission européenne ont également averti que "les progrès en matière de réformes structurelles ont perdu leur dynamique, avec un rythme de mise en application inégal selon les domaines politiques concernés."

"La mission exprime sa préoccupation à voir que le rythme des réformes structurelles semble avoir ralenti considérablement depuis la fin du plan, entraînant dans certains cas un retour en arrière par rapport aux réussites passées", selon le communiqué.

L'économie du Portugal a commencé à se redresser l'an dernier après sa plus forte récession depuis les années 1970 et s'apprête à afficher une première année de croissance en 2014.

Le FMI table sur une croissance de 0,8% cette année et de 1,2% l'an prochain, en net retrait par rapport aux prévisions du gouvernement, de 1% pour 2014 et 1,5% pour 2015.

Mardi, dans ses dernières prévisions, la Commission européenne a estimé le déficit public portugais à 3,3% et la croissance à 1,3% pour l'année 2015, ce que Lisbonne a rejeté, déclarant que c'était une "question d'honneur" que le pays parvienne à ramener son déficit budgétaire sous le seuil de 3%.

Mercredi, le ministère des Finances a dit prendre note des risques mis en avant par ses créanciers, tout en insistant sur le fait que les prévisions de budget restaient "pertinentes".

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux