Le FMI estime l'immobilier européen à son prix

le
5
Le FMI, dirigé par Christine Lagarde, publie un rapport sur l'évolution des prix de l'immobilier en Europe. (© DR))
Le FMI, dirigé par Christine Lagarde, publie un rapport sur l'évolution des prix de l'immobilier en Europe. (© DR))

L'OCDE et «The Economist» avaient relevé une évolution alarmiste des marchés immobiliers d'Europe. Ils estimaient les prix surévalués jusqu'à plus de 50% suivant les pays. Cela, sur la base d'une étude prenant en compte le rapport entre prix, loyers et revenus disponibles.

Certes, le FMI conclut à une légère surévaluation en particulier en Belgique, Grèce et Grande-Bretagne de l'ordre de 3,6%. Le FMI estime cependant que l'OCDE ne prend pas assez d'éléments en compte et en particulier la baisse des taux d'intérêt et le revenu disponible des ménages comme leur endettement réduit.

Bloc "A lire aussi"

Le FMI écarte la phase d'une chute brutale des prix comme cela s'est produit en Espagne ou aux Pays-Bas. Par contre, l'effet fiscal suivant les pays va avoir une influence élevée. Il faudra suivre en ce domaine les recommandations de l'Union européenne.

Le FMI relève toutefois que les prix ont plus que doublé dans certains pays et en particulier en Belgique depuis 2000. Toutefois, les prix des maisons dans les pays en hausse restent moins élevés qu'en Allemagne (25% de moins) ou qu'en France (5% de moins). Le FMI lie l'évolution des prix de la pierre à celle des taux d'intérêt. La baisse des taux devrait encore favoriser les achats, sans automatiquement doper les prix de l'immobilier.

Source

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • kpm745 le lundi 16 mar 2015 à 18:55

    Bien sûr, avec une hausse de 150% en 10 ans, l'immobilier en France est à sa juste valeur. Elle doit avoir quelques SCI en France comme François 1er

  • faites_c le lundi 16 mar 2015 à 17:17

    Ce n'est surement pas le rôle du FMI de s'occuper du marché immobilier sauf si celui-ci lui est apporté en garantie de fonds qu'il prêterait à un état! De même, on ne voit pas pourquoi l'OCDE s'occupe de ce sujet puisque l'immobilier est un marché national captif! Quand aux journaux qu'ils soient à tendance économique ou pas, leur seul but est de vendre du papier en faisant des titres et articles sensationnels et abondant dans le sens du pékin de base!

  • Trachuru le lundi 16 mar 2015 à 14:27

    La baisse ne devrait pas doper les prix. collector.

  • M6072545 le lundi 16 mar 2015 à 14:15

    Le 12 juin dernier, un article des échos rapportait, " le marché immobilier mondial suscite l’inquiétude du Fonds monétaire international (FMI). L’institution, qui vient de lancer un nouvel indice global des prix immobiliers, s’alarme de possibles bulles dans certains pays. Le problème semble plus épineux en Belgique, au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Royaume-Uni et en France parmi les 51 pays étudiés par l’institution multilatérale". Cherchez l'erreur !

  • 750gr le lundi 16 mar 2015 à 13:05

    Lagarde ne changera jamais, toujours dans le dénie. Quand la crise des Subprime a démarrée au USA elle disait que cela ne touchera pas l'Europe et quand les Grecs ont dévoilé leur fraude elle disait que l'UE été assez forte pour résoudre rapidement ce problème.LE FMI c'est mal boussole sud quand ils disent un truc je pari que c'est l'inverse qui va se produire.