Le FMI critique l'insuffisance des échanges au Maghreb

le
0
Le Fonds monétaire international publie un rapport critique sur le Maghreb, à l'occasion de la conférence économique régionale, qui se tient en Mauritanie, en présence de Christine Lagarde.

De notre envoyé spécial à Nouakchott

Le marché commun du Maghreb n'avance pas. Si les investissements directs étrangers sont devenus la principale source de devises pour la région, passant de 3 milliards de dollars par an au cours de la première moitié des années 2000 à 12,3 milliards en 2008, «les pays du Maghreb accusent un retard par rapport aux autres groupes économiques et régionaux», dénonce un rapport du Fonds monétaire international (FMI) rendu public ce mardi, à l'ouverture de la 5e conférence régionale sur l'intégration des États de l'Union du Maghreb arabe (Algérie, Lybie, Maroc, Mauritanie et Tunisie) qui se tient pendant deux jours à Nouakchott, la capitale mauritanienne.

À 3% du PIB (produit intérieur brut), ils sont nettement inférieurs a...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant