Le FMI conseille à la France de «rediscuter» l'objectif des 3%

le
0
À l'occasion d'une conférence de presse à Washington, le FMI a estimé que le gouvernement francais devait rediscuter de l'objectif des 3% de déficit public avec Bruxelles. Une aubaine pour Paris.

Le FMI serait-il en passe d'ôter une belle épine du pied à la France en matière de finances publiques? Lors d'une conférence de presse organisée ce mercredi, le chef de mission de l'organisation, Edward Gardner, a estimé que le gouvernement Ayrault devrait discuter avec ses partenaires européens d'une réduction moins rapide de ses déficits publics. Sous-entendu: Paris pourrait alors être dispensé de ramener son déficit à 3 % du PIB dès 2013. Et ce bien que les différents gouvernements français se soit engagés de longue date à Bruxelles sur cet objectif.

Pour le FMI, en l'état actuel des choses, avec une croissance deux fois moindre que prévu par Bercy, la France file les 3,5 % de déficit en 2013. Sauf à mettre en place un plan de rigueur supplémentaire. Or cette...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant