Le FMI cherche 500 milliards de dollars pour la zone euro

le
0
Le Fonds monétaire international veut porter ses ressources à 1000 milliards de dollars pour faire face à la crise de la dette en zone euro. Mais les États-Unis et la Grande-Bretagne rechignent à payer.

Le Fonds monétaire international (FMI) n'a plus les poches assez profondes pour venir en aide à la zone euro. Il demande à ses pays membres 500 milliards de dollars en plus cette année pour doper sa «puissance de feu» à 1000 milliards de dollars.

Les 500 milliards de dollars réclamés par le Fonds incluent les 192 milliards de dollars (150 milliards d'euros) de prêts bilatéraux promis par les pays de la zone euro en décembre dernier. Reste à trouver 300 milliards de dollars.

Personne ne le dit explicitement, mais il s'agit d'anticiper le moment où le FMI pourrait être obligé de prêter à l'Italie ou à l'Espagne si jamais les conditions d'accès aux marchés financiers devenaient intenables pour ces deux poids lourds de la zone euro. La France et l'Allemagne refusant d'augmenter leur participation au Fonds européen de stabilisation financière (FESF) -doté de 250 milliards d'euros de capacité de prêts-, le recours au FMI deviendrait inévitable.

Mais à ce jour, le FMI

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant