Le FMI appelle à éviter l'austérité trop brutale

le
0
La directrice de l'organisation internationale, Christine Lagarde, demande aux gouvernements de ne pas pénaliser la croissance mondiale en instaurant des politiques de rigueur trop lourdes visant à équilibrer les finances publiques

Lutter contre les problèmes de dettes souveraines ne doit pas tuer la croissance. C'est le message adressé ce mardi par Christine Lagarde, directrice du Fonds monétaire international, aux gouvernements mondiaux. Alors que des plans d'austérité massifs ont été votés ou sont en cours de préparation dans plusieurs pays, notamment en Europe, cette dernière met en garde contre la mise en place d'un «coup de frein budgétaire» qui aurait pour conséquence de «bloquer la reprise mondiale».

Dans cette tribune publiée par le Financial Times , Christine Lagarde s'adresse essentiellement «aux économies avancées», sur le même ton alarmiste que son prédecesseur, Dominique Strauss-Kahn, l'an dernier. Pour ces gouvernements, tout ajustement budgétaire «doit résoudre le casse-tête qui consiste à aller ni trop vite ni trop lentement». Selon elle, «ce qu'il faut, c'est se concentrer à la fois sur la consolidation budgétaire à moyen-terme et le soutien à court terme de la c

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant