Le Floch-Prigent : l'appel à l'aide

le
0
Selon la femme de Loïk Le Floch-Prigent, 69 ans, malade depuis l'âge de 15 ans d'un psoriasis qui a dégénéré en cancer, risque de mourir en détention au Togo. Elle lance un appel à François Hollande.

Dans une lettre adressée à l'Élysée, l'épouse de l'ancien patron d'Elf Loïk Le Floch-Prigent demande l'intervention de François Hollande pour obtenir la libération de son mari, incarcéré au Togo depuis trois mois dans une affaire d'escroquerie. Selon elle, Loïk Le Floch-Prigent, 69 ans, malade depuis l'âge de 15 ans d'un psoriasis qui a dégénéré en cancer, risque de mourir en détention. «Loïk Le Floch-Prigent a besoin d'une opération en urgence ; cette opération est irréalisable au Togo», dit un mail adressé à la presse par sa fille, Fanny Le Floch Prigent.

«Il n'y a que Monsieur Hollande qui peut faire quelque chose pour mon mari. Je demande à Monsieur Hollande d'appeler le Togo. Et de leur dire qu'un homme mort ne peut pas être jugé», a déclaré mercredi s...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant