Le Floch-Prigent arrêté au Togo pour escroquerie

le
2
L'avocat de l'ancien PDG d'Elf a démenti toute extradition de son client vers Lomé, évoquant un «enlèvement» en-dehors de tout cadre judiciaire. Il craint pour son état de santé.

Confusion autour de l'arrestation de Loïk Le Floch-Prigent. L'ex-PDG d'Elf a été arrêté samedi à Abidjan, dans le cadre d'un mandat d'arrêt international délivré par la justice togolaise dans une affaire d'escroquerie. Il a été extradé vers le Togo dans la soirée, en vue d'être entendu par un juge dès lundi, ont affirmé des sources gouvernementales du pays. Une information démentie par son avocat, Me Patrick Klugman. Il s'agit «d'un enlèvement et en aucun cas d'une extradition car mon client a été arrêté et remis aux autorités togolaises sans l'intervention d'aucune autorité judiciaire», a-t-il déclaré dimanche.

Dès sa sortie de l'avion à Lomé samedi soir, Loïk Le Floch-Prigent a été interpellé par les forces de sécurité togolaises, selon Radio France Internationale (RFI). Il a ensuite été transféré dans les locaux de la police nationale, d'après un diplomate en poste dans la capitale togolaise. Alors qu'il était la cible depuis 2011 d'un mand

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cavalair le dimanche 16 sept 2012 à 14:00

    Ce devait etre alors le 41eme voleur

  • janaliz le dimanche 16 sept 2012 à 13:49

    Un grand copain à Mitterrand !