Le financement très flou du "pacte de responsabilité" de Hollande

le
44
François Hollande va devoir couper dans les dépenses comme jamais.
François Hollande va devoir couper dans les dépenses comme jamais.

Comment le gouvernement va-t-il financer sa baisse de cotisation patronale ? Les explications de François Hollande n'ont pas permis de répondre vraiment à cette question. Lors de sa grande conférence de presse, le chef de l'État a promis la suppression du financement des entreprises à la branche famille de la Sécurité sociale fixée à 5,4 % de leur masse salariale. Cela représente 64 % du financement du total, le reste étant compensé par des prélèvements fiscaux (CSG plus différentes taxes affectées). François Hollande a chiffré l'effort à 30 milliards d'euros au total. Sauf que cette somme intégrera les efforts déjà consentis avec le Crédit d'impôt compétitivité-emploi, un équivalent de baisse de charges sur les salaires inférieures à 2,5 Smic sous forme de réduction d'impôts sur les sociétés. Il reste donc 10 milliards d'euros à financer sur plusieurs années (le Medef réclamait 30 milliards de plus). Pour ne pas frapper le pouvoir d'achat et se concilier les syndicats, le président s'est refusé à transférer cette somme vers les ménages, via une nouvelle hausse de la TVA ou une augmentation de la CSG. La compensation du manque à gagner pour les comptes de la Sécurité sociale se fera donc par la réduction parallèle des dépenses publiques. Sauf que les chiffres livrés par le président en la matière sont insuffisants. 50 milliards pour réduire le déficit"Entre 2015 et 2017, nous devrons dégager au moins 50...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3435004 le vendredi 17 jan 2014 à 14:33

    Le Normal-Socialisme !

  • trador8 le vendredi 17 jan 2014 à 13:36

    Le temps des présidents fainéants à sonné depuis une 40 aine d'années mais la on tiens le gros lot le summum de la bouf-onnerie pourtant l'époque ne le permet pas.

  • M9095115 le vendredi 17 jan 2014 à 00:01

    Il s'est bien sorti de ses problèmes de c.ul en enfumant les français pour un moment avec tous ses plans sortis de sa boite à outil.

  • j.barbe6 le jeudi 16 jan 2014 à 23:17

    YAKAFOQUE va nous créer 2 observatoires

  • renaud10 le jeudi 16 jan 2014 à 21:07

    Comme c'est drole. Rien de nouveau car le CICE non plus n'était pas financé. A ce stade toute cette histoire n'est que parole. Nous sommes en attente d'actes sérieux et réels.Res non verba !

  • fbordach le jeudi 16 jan 2014 à 19:18

    fbordach à l'instant Un Conseil de Simplification, un Observatoire des Contreparties et un Conseil stratégique de la dépense : voilà donc ce avec quoi les Français ont été enfumés mardi par un président de la République englué dans des affaires frivoles aux frais du contribuable. Heureusement, ce fut une avalanche de questions pertinentes et poussées par des journalistes qui n’ont rien lâché et ont vraiment mis le chef de l’exécutif dans l’embarras ...

  • mfouche2 le jeudi 16 jan 2014 à 18:35

    enfumeur , et ça marche encore avec quelques benêts

  • phch le jeudi 16 jan 2014 à 17:52

    c'est plutôt marrant de commenter du vent ........qui peut encore croire à ces inepties ?......ni celui qui en est à la source ni moi !

  • steimbcs le jeudi 16 jan 2014 à 17:16

    affiher une volonté et espérer que le chaumage baisse; ça c'est pour tenir jusqu'au élection municipal. D'ailleurs il brule son sierge régulièrement sous le feu des projecteurs...

  • steimbcs le jeudi 16 jan 2014 à 17:14

    c'est un bonimenteur!