Le financement participatif gagne le monde du sport

le
0
L'OM propose à des PME de devenir «entreprises supportrices» du club, moyennant 90 euros. La plus créative figurera le temps d'un match sur le short des joueurs. Un mode de financement qui a déjà touché la musique ou le cinéma.

Plus de 6000 noms. Rarement le Vendée Globe n'aura vu un bateau affublé de tant de sponsors. C'est pourtant l'idée originale imaginée par le skipper Bertrand de Broc, pour financer son dernier Tour du Monde en solidaire et sans escale. «Je n'avais qu'un seul sponsor qui ne voulait pas donner son nom à mon bateau. J'ai donc décidé de relancer comme en 1996 le projet 'Votre nom autour du monde ' qui permet aux donateurs de voir leur nom inscrit sur ma coque contre une participation de 50 euros (particuliers) et 1000 euros (entreprises). À la différence près qu'il y a 17 ans, il n'y avait pas Internet». Au total, le skipper qui a terminé 9e de la course a réuni 850.000 euros, sur le million nécessaire (70 % apportés par 105 PME...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant