Le financement des visites à DSK devant la justice

le
1
Une partie du dossier du Carlton se joue devant les prud'hommes. Cinq factures sont reprochées à David Roquet, dont quatre concernent des voyages à Washington pour rejoindre DSK, directeur général du FMI.

David Roquet, ex-cadre d'une filiale d'Eiffage, conteste aux prud'hommes son licenciement pour faute grave à l'automne 2011, lorsque l'entreprise de BTP a découvert que son directeur lui avait fait payer des factures correspondant en réalité à l'organisation de parties fines réunissant la bande des amis du Nord de Dominique Strauss-Kahn.

Depuis plusieurs mois, Eiffage, comme la défense de Roquet, nourrissent leur dossier. Ils demanderont cependant mardi, aux prud'hommes de Lens (Pas-de-Calais), d'attendre que la procédure pénale, instruite à Lille, soit terminée pour statuer.

Au total, cinq factures sont reprochées à David Roquet, dont quatre concernent des voyages à Washington pour rejoindre le directeur général du FMI. Deux déplacements sont me...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M601364 le mardi 23 oct 2012 à 08:59

    Payé comment ??????? NON IMPOSABLE ???????