Le fils du président surinamien condamné pour soutien au Hezbollah

le
0

NEW YORK, 10 mars (Reuters) - Le fils du président surinamien Désiré Bouterse a été condamné mardi par la justice américaine à une peine d'un peu plus de 16 ans de prison pour avoir proposé au mouvement chiite libanais Hezbollah d'établir une base au Surinam. Dino Bouterse, 42 ans, ancien agent du contre-terrorisme surinamien, avait plaidé coupable en août dernier devant un tribunal de Manhattan et avait également admis sa responsabilité dans des dossiers de trafic de drogue et d'armes. Le ministère public américain l'accusait d'avoir proposé à des personnes qu'il pensait membres du mouvement chiite pro-iranien de venir installer une base au Suriname en échange de deux millions de dollars (1,87 million d'euros). Dino Bouterse, qui avait été arrêté au Panama et livré aux autorités américaines, a été condamné à 16 ans et trois mois de prison alors que les procureurs avaient réclamé une peine de 30 ans. (Jonathan Stempel,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant