Le fils de Mazières serait passé aux aveux

le
0
Le fils de l'ancien journaliste politique au Parisien , retrouvé mort la semaine dernière à son domicile, aurait reconnu avoir acheté avec son ami un marteau dans le but de tuer son père. Ils ont été déférés au parquet de Paris avec une troisième personne.

L'enquête concernant le meurtre de Bernard Mazières se dirige de plus en plus vers la thèse de l'assassinat avec préméditation. En garde à vue depuis mercredi après-midi, le fils de l'ancien journaliste politique du Parisien aurait reconnu, selon LCI, avoir tué son père avec la complicité d'un ami. Il a été déféré vendredi après-midi au parquet de Paris avec deux autres personnes.

Le jeune homme de 17 ans aurait avoué aux enquêteurs, dans la nuit de jeudi à vendredi, avoir acheté la veille du crime un marteau pour tuer son père, qu'il ne supportait plus et à qui il comptait extorquer de l'argent. Des informations que le procureur-adjoint du parquet de Paris, contacté par lefigaro.fr, a refusé de confirmer dans l'immédiat. Selon une autre source proche de l'enquête citée par l'Agence France Presse, le fils de la victime «a reconnu qu'il avait acheté un marteau», précisant qu'il «ne s'entendait pas du tout avec son père». «Ce qui n'est pas certain, c'es

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant