Le fils de Ben Laden appelle les djihadistes en Syrie à s'unir

le
0
Le fils de Ben Laden appelle les djihadistes en Syrie à s'unir
Le fils de Ben Laden appelle les djihadistes en Syrie à s'unir

Le fils de feu Oussama Ben Laden, fondateur du réseau extrémiste Al-Qaïda, a appelé les djihadistes en Syrie à unir les rangs, en soulignant que la lutte dans ce pays ravagé par la guerre ouvrait la voie à la «libération de la Palestine».

«La nation islamique doit se concentrer sur le djihad en Syrie et sur l'unification des rangs des moudjahidine là-bas», a déclaré Hamza Ben Laden, 23 ans, dans un message audio diffusé sur internet. «Il n'y a plus d'excuses pour ceux qui persistent à vouloir la division et les disputes, maintenant que le monde entier s'est mobilisé contre les musulmans», a-t-il ajouté, sans préciser les noms des groupes djihadistes auxquels ils s'adresse.

La branche syrienne d'Al-Qaïda, le puissant Front al-Nosra, occupe de vastes régions de Syrie et plusieurs groupes islamistes et salafistes se sont ralliés à elle. Face à eux, le groupe Etat islamique (EI), grand rival d'al-Nosra, contrôle lui aussi de larges pans du territoire.

«L'unité est une question de vie et de mort», acquiesce le numéro 1 d'Al-Qaïda

La montée en puissance des groupes djihadistes en 2013 a été favorisée par la guerre civile qui ravage la Syrie depuis mars 2011 et a marginalisé les rebelles syriens qui ont perdu de leur influence.

Le message audio non daté du fils d'Oussama Ben Laden, tué il y a cinq ans par un raid des forces spéciales américaines au Pakistan, est intervenu après un appel de l'actuel leader d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, qui a lui aussi appelé à l'unité des djihadistes en Syrie tout en critiquant l'EI. «L'unité aujourd'hui est une question de vie et de mort», a affirmé Zawahiri dans un message audio diffusé samedi sur internet, selon le groupe de surveillance des sites islamistes SITE.

Pour le fils Ben Laden, la Syrie «est le meilleur champ de bataille pour parvenir à la libération de Jérusalem. La voie pour libérer la Palestine est aujourd'hui plus courte grâce à la révolution en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant