Le film anti-islam embrase la rue arabe

le
3
Les proportions que pourrait prendre cette colère commencent à inquiéter.

Égypte, Libye, Yémen, Tunisie, Irak, Iran... comme une traînée de poudre, la colère suscitée par le film anti-islam réalisé aux États-Unis et diffusé sur YouTube continue à se propager à travers le monde arabo-musulman. Alors que deux navires américains faisaient route, jeudi, vers les côtes libyennes, après l'attaque, mardi, du consulat de Benghazi, qui a coûté la vie à l'ambassadeur américain, la rue s'est particulièrement embrasée à Sanaa, la capitale du Yémen, où au moins deux protestataires yéménites sont morts sous les balles de la police.

À deux reprises, les manifestants ont forcé l'entrée de la chancellerie américaine, en brisant les vitres de l'enceinte de sécurité aux cris de «O Prophète, O Mahomet», et en mettant le feu à des voitures diplomatiques avant d'être dispersés par les forces de l'ordre.

À Téhéran, où le film incriminé, L'Innocence des musulmans , a été qualifié d'«ignoble» par les autorités de la République isl

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3493130 le vendredi 14 sept 2012 à 12:11

    Restons vigilants et fermes avec cet intégrisme hégémonique. Liberté de la presse et d'opinion, oeuvre d'art cinématographique il faut tout accepter.

  • bordo le vendredi 14 sept 2012 à 11:10

    Cela sent à plein nez une manip intégriste pour un film confidentiel sorti il y a plusieurs mois, histoire de casser de l'occidental. Laissons les régresser et reveneir à la Médine du VIIème siècle.

  • issis le vendredi 14 sept 2012 à 08:26

    Du tragi comique cette mascarade ,ils sont vite offensés ou bien ils attendent ça avec impatience mais 4 morts et une ambassade brulé cela semble exagérer pour un pays qu'on vient de sauver d'un tyran mais est ce que on a bien fait de secourir tout ces pays qui sont devenu des ennemis aujourd’hui , je pense que les USA ne font surement pas aller en Syrie