Le fiasco des calculs électoraux de François Hollande

le
0
François Hollande.
François Hollande.

Où est passé l'électorat de François Hollande ? À cette question, le scrutin de dimanche dernier apporte une réponse claire : il ne s'est pas déplacé aux urnes. Et pourtant, pendant plus de vingt mois, le chef de l'État a tout essayé pour le servir. Les jeunes ? Ils étaient, disait le candidat Hollande, le coeur de son programme présidentiel. François Hollande n'est pas resté inerte. Il a créé 100 000 emplois d'avenir. Il expérimente la garantie jeunes de 1 600 euros pour les 18-25 ans sur dix territoires. Il a mis en place une aide forfaitaire de 5 000 euros à l'embauche de jeunes résidents des zones urbaines sensibles et a créé le contrat unique d'insertion. Et 55 000 bourses annuelles de 1 000 euros vont être débloquées pour les étudiants dont les parents ont des revenus modestes (moins de 33 100 euros par an). Toujours pour les étudiants, il a créé un septième échelon de bourse pour ceux dont les parents ont des revenus inférieurs à 7 540 euros... Sans compter la caution locative étudiante pour ceux qui ont le plus de difficultés à se loger. Pourtant, aucune de ces mesures n'a décidé les jeunes à venir voter dimanche dernier. Chez les 18-24 ans, l'abstention s'est élevée à 59 %, selon l'étude Ipsos*. C'est la tranche d'âge qui a le plus snobé les urnes.

Les profs choyés mais ingrats

Les professeurs n'ont pas été oubliés par François Hollande. Sur les 60 000 postes promis à l'Éducation nationale sur le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant