Le FDP passe à l'attaque pour éviter une débâcle électorale 

le
0
Les libéraux allemands veulent obtenir de la coalition qu'elle leur permette de tenir quelques promesses de campagne.

Largués dans les sondages, les libéraux du FDP sont repartis à l'assaut de la CDU d'Angela Merkel. Après avoir menacé de claquer la porte du gouvernement, ils ont obtenu une première victoire aux points, mercredi, en arrachant des baisses d'impôts au ministre des Finances, Wolfgang Schäuble. Déterminés à enrayer la chute avant qu'elle ne se transforme en désastre électoral lors des sept élections régionales prévues cette année, les libéraux sont à l'offensive sur tous les fronts pour imposer leurs vues.

Secrétaire général du FDP et numéro deux du parti, Christian Lindner est apparu ulcéré en début de semaine, lors de la rentrée parlementaire. «Une coalition ne peut fonctionner si elle ne peut pas se fier aux promesses, a-t-il prévenu. Nous n'avons pas l'intention de nous laisser marcher sur les pieds». L'ensemble des médias et la CDU de Merkel ont interprété la sortie comme une menace de quitter la coalition au pouvoir, laissant ainsi la chancelière sa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant