Le FC Séville s'accroche à son trophée

le
0

Grâce à des buts de Vitolo et de Gameiro (sur penalty), le FC Séville ramène un bon match nul de son déplacement pour affronter le Shakhtar Donetsk. Le double tenant du titre a souffert, mais l’essentiel a été assuré avant le retour de la semaine prochaine.

Le debrief

Malgré un début de partie catastrophique et une réalisation de Vitolo (6eme), le Shakhtar Donetsk n’a pas lâché ce jeudi soir à l’occasion de la réception du FC Séville, le double tenant du titre de cette Ligue Europa. Les coéquipiers de Darijo Srna ont su procéder aux ajustements nécessaires pour rectifier le tir et mettre sous pression les troupes d’Unai Emery. Alors que la rencontre a basculé au milieu de terrain, le Brésilien Marlos a profité des largesses de la défense espagnole pour égaliser dès la 23eme minute de jeu. La domination était alors pour les hommes de Mircea Lucescu qui sont apparus transfigurés par rapport aux premiers instants de la rencontre. Taras Stepanenko (35eme) a ensuite donné l’avantage aux locaux qui n’ont pas eu peur de prendre le jeu à leur compte pour cette demi-finale aller. Malgré le départ d’Alex Teixeira au Jiangsu Suning lors du Mercato d’hiver, Donetsk - qui continue de disputer ses matchs européens à domicile à Lviv - a décidément du répondant avec le sérieux de son secteur défensif et le talent offensif de ses Sud-Américains. Mais il ne fallait pas non plus enterrer les Sévillans. Après deux premières occasions pour se faire les dents, Kevin Gameiro a trouvé la faille sur un penalty indiscutable (82eme). Il s’agit de son seizième but en 39 matchs de Ligue Europa et Séville s’accroche, dans la douleur, à son titre. Les partenaires d’Adil Rami ont eu chaud ce jeudi soir, mais l’essentiel a été assuré avant le match retour de la semaine prochaine, même si la grave blessure du Danois Krohn-Dehli gâche certainement la soirée.

Le film du match

6eme minute (0-1) Magnifique passe appuyée de Banega qui trouve Gameiro. Dos au but, le Français lance instantanément Vitolo sur le côté droit. Dans la surface ukrainienne, l’Espagnol feinte la frappe pour éliminer Rakitskiy. L’ancien joueur de Las Palmas enchaîne avec une frappe du pied gauche à ras de terre qui trompe Pyatov. Le ballon passe entre les jambes du gardien ukrainien. 23eme minute (1-1) Rakitskiy se rachète avec une relance magnifique de 40 mètres pour trouver Marlos entre Escudero et Carriço. Le Brésilien réussit son contrôle orienté poitrine, avant d'aller ajuster Soria d'un enroulé du pied gauche à mi-hauteur ! 30eme minute A la suite d’une mauvaise relance du FC Séville, Taison récupère le ballon aux abords de la surface. Légèrement décalé côté gauche, le Brésilien s’avance et arme une frappe de l’extérieur du pied droit qui termine de peu à côté du poteau gauche de Soria. 35eme minute (2-1) Les Ukrainiens jouent un corner à deux côté gauche. Marlos élimine Banega et adresse un centre tendu en direction de Stepanenko. Le milieu ukrainien reprend de près au premier poteau et sa tête ne laisse aucune chance à Soria. Le ballon termine sous la barre transversale du gardien sévillan. 77eme minute Banega trouve parfaitement Gameiro sur le côté droit de la surface du Shakhtar Donetsk. Alors que Pyatov ferme bien l’angle en sortant au sol, le Français ne parvient pas à cadrer sa frappe du pied droit. Au-dessus. 80eme minute Nouvelle occasion franche pour le FC Séville. Servi par un centre côté droit, Vitolo s'extrait du marquage en deux touches. L’Espagnol glisse la balle à Gameiro qui est sur le point de marquer de près dans le but vide. Mais Kucher tacle et dégage en chandelle en corner. 82eme minute (2-2) M.Marciniak désigne logiquement le point de penalty à la suite d’une faute de Ferreyra sur Vitolo dans la surface du Shakhtar Donetsk. Gameiro se charge de transformer la sanction en frappant en puissance du pied droit plein centre.

Les joueurs à la loupe

Shakhtar Donetsk Après une entame de match qui a laissé présager du pire avec l’ouverture du score de Vitolo, les hommes de Mircea Lucescu ont su relever la tête. Et le réveil est venu du milieu de terrain. Après avoir subi les événements lors des premières minutes, la paire STEPANENKO (buteur pour le 2-1) - MALYSHEV est montée en puissance. Et c’est à partir de ce moment que l’on a commencé à voir SRNA et ISMAILY sur les côtés. Positionnés plus haut, le Croate et surtout le Brésilien ont été déterminants pour déstabiliser la défense sévillane. Avec davantage de ballons à exploiter, TAISON et MARLOS (auteur du 1-1) ont aussi été précieux pour créer des brèches, KOVALENKO étant moins incisif que ses partenaires sud-américains. Aligné en pointe, l’Argentin FERREYRA a lui évolué dans un rôle ingrat, mais sa prestation est gâchée par sa faute inutile qui amène l’égalisation des Andalous (82eme). Passeur décisif pour Marlos, RAKITSKIY a su se racheter, en partie, après avoir joué les plots sur le but de Vitolo. A ses côtés, KUCHER a eu le mérite de s’accrocher malgré des limites évidentes. Enfin, PYATOV est à créditer d’une prestation honnête. Et ceci malgré quelques relances surprenantes et un arrêt peu académique sur une frappe de Daniel Carriço. Le gardien ukrainien ne peut rien sur les buts de Vitolo et de Gameiro. FC Séville Dès les premiers instants de la rencontre, les Sévillans ont su imposer leur loi au milieu de terrain. Sous l’impulsion de N’ZONZI et de KRYCHOWIAK à la récupération, KONOPLYANKA, BANEGA et VITOLO ont aussi effectué un gros travail pour mettre la pression sur les troupes de Mircea Lucescu. Une tactique payante puisque les Ukrainiens se sont retrouvés pris à la gorge et ont été dans l’incapacité de développer leur jeu. Il a ensuite suffi d’une attaque rapide lancée par Ever Banega pour faire la différence dès la 6eme minute de jeu. Après une déviation parfaite de GAMEIRO, c’est Vitolo qui a fait preuve de sang-froid pour éliminer Yaroslav Rakitsky et tromper Andriy Pyatov. Mais la suite a été nettement plus compliquée pour les Andalous, qui n’ont pas été en mesure de garder leur adversaire la tête sous l’eau. Alors que MARIANO et ESCUDERO ont beaucoup souffert sur les côtés, la charnière composée de RAMI et de CARRICO a aussi pris des vagues, notamment en raison de baisse régime du duo N’Zonzi-Krychowiak. Le capitaine sévillan apparaît d’ailleurs fautif sur l’égalisation des locaux (avec Escudero), SORIA étant impuissant sur les buts de Marlos et de Stepanenko. Heureusement que l’Argentin Banega s’est réveillé en fin de match. L’ex-Valencian a régalé au niveau de la passe, alors que Gameiro a commencé à prendre l’ascendant sur la charnière adverse. Buteur en première période, Vitolo provoque lui le penalty de l’égalisation, même si sa performance reste inégale.

Monsieur l’arbitre au rapport

Une bonne prestation globale de M.Marciniak qui a su prendre les bonnes décisions, notamment sur le penalty de l'égalisation pour le FC Séville.

Ça s’est passé en coulisses…

- Mircea Luscescu, l’entraîneur du Shakhtar Donetsk, devait composer les absences de Fred (suspension) et Azevedo (genou). - Quelques minutes après son entrée en jeu en seconde période, le Danois Krohn-Dehli s’est grièvement blessé au genou gauche à la suite d’un contact avec Taison. L’ancien joueur du Celta Vigo a été évacué sur une civière et les images laissent envisager une longue absence. Le staff andalou - Unai Emery, le coach sévillan, était privé de Trémoulinas (cuisse) et Reyes (appendicite). - Auteur désormais de cinq buts cette saison en Ligue Europa, Kevin Gameiro, l’attaquant du FC Séville, est notamment dans le viseur du FC Barcelone qui cherche un élément pour épauler la MSN. Mise à prix : quarante millions d’euros, soit le montant de la clause libératoire de l’ancien joueur de Strasbourg, de Lorient et de Paris.

La feuille de match

Ligue Europa (Demi-finales aller) / SHAKHTAR DONETSK - FC SEVILLE : 2-2

Arena Lviv (30 000 spectateurs environ) Temps nuageux - Pelouse en très bon état Arbitre : M.Marciniak (POL) (6) Buts : Marlos (23eme) et Stepanenko (35eme) pour le Shakhtra Donetsk - Vitolo (6eme) et Gameiro (82eme sp) pour le FC Séville Avertissements : Malyshev (89eme) et Srna (95eme) pour le Shakhtar Donetsk - Escudero (27eme), Carriço (40eme) et Krychowiak (48eme) pour le FC Séville Expulsion : Aucune Shakhtar Donetsk Pyatov (5) – Srna (cap) (5), Kucher (5), Rakitskiy (5), Ismaily (6) – Stepanenko (6), Malyshev (5) – Marlos (7) puis Bernard (91eme), Kovalenko (4), Taison (7) puis Wellington Nem (91eme) – Ferreyra (5) puis Eduardo (90eme) N'ont pas participé : Kanibolotskiy (g), Shevchuk, Kobin, Ordets Entraîneur : M.Lucescu FC Séville Soria (5) – Mariano (5), Carriço (cap) (4), Rami (4), Escudero (3) – Krychowiak (4), N’Zonzi (4) – Konoplyanka (3) puis Krohn-Dehli (59eme) puis Coke (72eme), Banega (5), Vitolo (5) – Gameiro (6) N'ont pas participé : Rico (g), Kolodziejczak, Iborra, Cristoforo, Llorente Entraîneur : U.Emery
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant