Le FC Schalke 04 et la mauvaise réputation

le
0

Champion d'Allemagne à six reprises entre 1934 et 1942, Schalke 04 souffre depuis l'après-guerre d'une mauvaise réputation. La légende voudrait que le club de la Ruhr ait été un peu trop proche du NSDAP et de son chef Adolf Hitler, voire favorisé par les nazis. La réalité est évidemment bien plus complexe que la légende.

"Schalke est un club de loser." Cette phrase un brin péjorative, chaque supporter de Null-Vier l'a déjà entendue. Depuis l'instauration de la Bundesliga en 1963, Schalke n'a jamais gagné de titre de champion. De tous les grands clubs allemands, c'est le seul à ne pas être Deutscher Meister. Enfin pas tout à fait. Car le club de la Ruhr est en réalité sept fois champion, mais comme tous ses titres ont été gagnés avant la création de la Ligue, tout le monde (ou presque) les a oubliés. Outre le temps qui passe, le contexte historique n'aide pas Schalke à imposer son palmarès. Lorsqu'on jette un coup d'œil à ce dernier, certaines dates interpellent. En effet, sur sept titres de champion, six ont été obtenus pendant l'ère nazie. De là à dire que le club était aidé par le régime national-socialiste, il n'y a qu'un pas, malheureusement souvent franchi. "Schalke n'était pas un club nazi. J'entends par là que le club n'était pas dirigé par les nazis", explique Marc, 40 ans, supporter des Knappen depuis son enfance et historien de formation. "Il y avait des accointances assez fortes que personne ne peut nier. Mais ce n'était pas un club d'État, à l'inverse du Dynamo Berlin par exemple, qui était un club gouverné directement par la Stasi. Il faut bien distinguer club apprécié et club contrôlé."



Souvent pris à tort pour un fan de Schalke, Adolf Hitler n'avait, en réalité, aucune affinité avec le football en général. Ses sports préférés étaient tous des sports individuels. Aider le club de Gelsenkirchen ne lui est donc jamais venu à l'idée. "Autant que l'on sache, Hitler ne s'est rendu qu'à un seul match de football dans toute sa vie. C'était la défaite surprenante de l'Allemagne face à la Norvège (0-2) lors des JO 1936. Une défaite qui l'a beaucoup énervé, il a même quitté le stade avant la fin du match", raconte Markwart Herzog, historien allemand spécialiste de l'histoire du football sous le régime nazi. "Le fait qu'Hitler ait rendu visite à l'équipe de Schalke et se soit fait photographier en compagnie des joueurs ne signifie en rien qu'il a été membre du club. Il n'y a aucune source qui en fait…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant