Le FC Nantes est toujours dans l'attente

le
0
Le FC Nantes est toujours dans l'attente
Le FC Nantes est toujours dans l'attente

Le FC Nantes retient son souffle. Après avoir été interdit de recrutement pendant un an à la suite d'un litige concernant le transfert du Guinéen Ismaël Bangoura, le club présidé par Waldemar Kita avait fait appel de la sanction devant une instance fédérale suisse. Un appel suspensif synonyme d'autorisation de recrutement. Ce mercredi, les Canaris ont publié un communiqué sur leur site officiel pour expliquer la suite des opérations : « En date du 28 juin 2013, le Tribunal fédéral a reçu les déterminations des parties sur l'octroi de l'effet suspensif concernant la sentence du Tribunal Arbitral du Sport du 3 juin 2013. » Les signaux sont pour le moment au vert mais tout pourrait changer après la décision du Tribunal fédéral.

W.Kita : « Cette interdiction complique la donne »

« Il a gardé la chose à juger et devrait rendre sa décision sur effet suspensif dans les prochains jours ou semaines, précise le club promu en Ligue 1. D'ici là, l'ordonnance du 13 juin 2013 octroyant l'effet suspensif à titre pré-provisionnel reste en vigueur, de sorte que le FC Nantes peut continuer à recruter. » En attendant, cette incertitude plombe un peu l'avenir proche. « C'est très compliqué, explique Waldemar Kita sur le site officiel du FCNA. On sait qu'on doit se renforcer de trois ou quatre joueurs. Mais cette interdiction complique la donne. Le bon côté de la chose, c'est que cela peut permettre à de jeunes joueurs de trouver leur place. Il faut leur donner leur chance. Mais il faut aussi faire attention de ne pas les casser. Il faut leur donner du temps. En résumé, on réfléchit à la meilleure stratégie pour ne pas déstabiliser le groupe. » On a connu retour en Ligue 1 plus serein.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant