Le faux propriétaire était un escroc récidiviste

le
2

Se faisant passer pour le propriétaire d’appartements dont il récupérait le double des clés, l’escroc encaissait un dépôt de garantie. Déjà condamné en septembre pour les mêmes faits, ce Lyonnais vient à nouveau d’être arrêté.

Après l’arnaque au faux président qui fait des ravages dans les entreprises, les candidats à la location devraient se méfier de l’arnaque au faux propriétaire. Révélée par le quotidien Le Progrès, l’arrestation d’un escroc lyonnais récidiviste doit pousser les locataires à la prudence.

Le jeune homme avait déjà été condamné en septembre 2014 pour des faits similaires. Son mode opératoire est finalement très simple. Il récupérait des jeux de clefs auprès d’une agence immobilière et se chargeait d’en faire des doubles. Il ne lui restait plus ensuite qu’à se faire passer pour le propriétaire des lieux et organiser des visites. Il proposait ensuite à ses victime de signer un faux contrat de location et n’oubliait pas de leur réclamer le versement d’une caution voire le premier loyer, évidemment en espèces. A l’époque, le malfaiteur agissait dans les 3e et 7e arrondissements de Lyon et avait également été soupçonné de vol de bijoux et de carnet de chèque dans la loge d’une gardienne d’immeuble qui lui avait prêté ses clefs.

Jusqu’à 1300 € en liquide par personne

Dans sa première série de méfaits, il aurait abusé quatre personnes âgées de 23 à 33 ans, auxquelles il aurait soutiré à chaque fois entre 560€ et 1290 € en liquide. Son arrestation ne l’a pas calmé car le business était trop lucratif. La police vient à nouveau de l’arrêter pour des faits similaires avant de le placer en garde à vue. Une pratique qui n’est en rien réservée à Lyon: ces dernières années, les affaires de faux propriétaires se multiplient.

A Nice, un aigrefin a ainsi été arrêté l’an passé après avoir loué en ligne une série de villas sur la côte qui ne lui appartenaient. Un peu plus tôt à Grigny, en région parisienne, c’est tout un trafic bien organisé qui a été démantelé. Les escrocs fracturaient les portes de logements vides avant d’y installer des locataires et de se faire passer pour les propriétaires des lieux.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • supersum le jeudi 2 avr 2015 à 15:35

    Les migrants sontv une chance pour la france c'est Cazevide qui le dit

  • idoine37 le jeudi 2 avr 2015 à 14:06

    je pense qu'il est temps de rétablir les bagnes comme par le passé; Casser du caillou pendant quelques années calme les plus intrépides dans la magouille accomplie...