Le faux mariage de Samsung avec une société suédoise

le
0
Un communiqué de presse a annoncé, à tort, un rachat d'un spécialiste des empreintes digitales par Samsung. Une information «incorrecte», qui a eu un effet sur le cours de Bourse de la société

Le faux rachat d'un spécialiste des empreintes digitales par Samsung prend des vrais airs de scandale boursier. Vendredi matin, Business Wires, société spécialisée dans la diffusion de communiqués de presse financiers, a publié un document annonçant le rachat par Samsung de Fingerprint Cards pour 650 millions de dollars en numéraire. Quelques heures plus tard, l'entreprise spécialisée dans la lecture d'empreintes digitales a démenti tout rachat, expliquant que le communiqué était un faux. Elle a par ailleurs annoncé qu'elle allait saisir la police et l'Autorité suédoise de contrôle du secteur financier. Son action, après avoir bondi à la Bourse de Stockholm, a été suspendue.

«Victime d'une opération frauduleuse»

Le communiqué de presse provenait de la socié...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant