Le faux Kakuta dort en prison

le
0
Le faux Kakuta dort en prison
Le faux Kakuta dort en prison

Gaël Kakuta doit commencer à penser que l'Angleterre n'a rien d'une terre promise. D'un strict plan sportif, le joueur français de 23 ans ne s'est jamais imposé à Chelsea, qui l'avait arraché à Lens à l'âge de 16 ans. Déçu par ses performances, le club londonien l'a même prêté à six reprises lors des cinq dernières saisons (à Fulham, Bolton, Dijon, Vitesse Arnhem, Lazio Rome et actuellement au Rayo Vallecano). Pour couronner le tout, le natif de Lille (Nord) vient également de se retrouver, bien malgré lui, au c½ur d'une histoire assez rocambolesque.

Le Congolais Medi Abalimba n'a, en effet, aucun lien avec Kakuta. Au mieux peut-on observer une relative ressemblance chez les deux hommes. Pourtant ce Londonien de 25 ans, éphémère footballeur pro dans les divisions inférieures, s'est purement et simplement fait passer pour le Tricolore pendant plusieurs mois !

Hélicoptère, limousine et champagne

« Il se servait de son charisme et de son charme comme de sa ressemblance avec M. Kakuta pour tromper et abuser ses victimes et se permettre d'avoir un train de vie de footballeur sans en être un », a expliqué lors de son procès le sergent détective Adam Cronshaw, de la police de Manchester.

Ces derniers mois, Abalimba, désormais sous les verrous, s'est déplacé ainsi en hélicoptère, il a aussi dépensé pour près de 25 000 ¤ à Selfridges, le grand magasin anglais. L'escroc roulait également en limousine ou en Bentley GT Continental avec chauffeur, dormait dans des hôtels 5 étoiles à Londres et Manchester ou commandait pour 3 000 ¤ de champagne en boîte de nuit ! Invariablement, il prétendait être Kakuta. Et à chaque fois, soit il ne payait pas, soit il réglait à l'aide de cartes bancaires volées.

Arrêté dans une maison, louée 1 000 ¤ la nuit dans le Berkshire (à l'ouest de Londres), il a été reconnu coupable de fraudes multiples et condamné, la semaine dernière, à quatre ans de prison ferme. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant