Le fait-maison au menu dès mardi

le
3
Le fait-maison au menu dès mardi
Le fait-maison au menu dès mardi

C'est un petit logo noir et blanc qui ressemble étrangement à un dessin d'enfant. Et pour cause. Il a justement été choisi car il peut être facilement tracé à la main sur une ardoise. Avec la parution du décret sur le fait-maison hier matin au « Journal officiel », cette casserole au couvercle en toit de maison va faire son apparition dès demain sur les menus des restaurants. Mais pas n'importe lesquels. Seuls ceux qui mitonnent des plats cuisinés sur place à partir de produits bruts (voir infographie ci-contre) vont pouvoir s'en servir. Soit potentiellement 135 000 restaurants, traiteurs et enseignes de restauration rapide de l'Hexagone qui cuisinent au moins un plat dans leurs locaux. Contrairement au label Maître restaurateur né en 2008, plus strict, qui englobe l'établissement dans son ensemble et dont se revendiquent 2 622 établissements, le fait-maison pourra être inscrit à côté de plats individuels, comme une petite salade de crudités ou une tarte aux pommes.

« Nous voulons donner une information claire, fiable et facile à comprendre au consommateur tout en valorisant les restaurateurs qui font un effort », assure Carole Delga, la secrétaire d'Etat chargée de la Consommation, qui met l'accent sur « l'art de vivre à la française ».

Mais le fait-maison, qui peut s'appliquer aux plats préparés sur place à base de produits surgelés ou conditionnés sous vide, hormis quelques exceptions, n'est-il pas trop tolérant ? Les restaurateurs sont divisés. Stéphane Savorgan, propriétaire d'un restaurant de cuisine française « à connotation provençale » à Paris (XIV e) est très critique : « Dans mon restaurant, on n'utilise aucun surgelé mais j'ai quatre personnes en cuisine. La pluche des légumes, ça prend une matinée entière à celui qui fait la plonge. Le vrai fait-maison, ça nécessite des salariés en plus, des coûts en plus. » Certains syndicats de restaurateurs, à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2473957 le mardi 15 juil 2014 à 01:38

    Le logo permettra de rappeler à certains qui se baffrent de plats surgelés au prix dun restaurant, au lieu de soutenir et de récompenser le travail dun vrai cuistot, qui quand bien même serait plus cher, proposé au moins autre chose que du catalogue Métro...

  • riegertn le lundi 14 juil 2014 à 09:49

    Le gros souci,mr et mme vous devez accepter de payer plus chère pour que l'on puisse avoir des gens qualifiés dans ce métier, car depuis des années la restauration est une voie de garage pour tout les gamins qui ne savent pas quoi faire comme métier... Mais souvent le réveille est brutal, car c'est un métier qui demande beaucoup de sacrifice en terme de vie social et familial...Le fait maison coûte cher en frais de personnel mais heureusement certains restaurateurs y sont encore attachés...

  • agavois1 le lundi 14 juil 2014 à 09:01

    encore un logo qui ne voudra rien dire!