Le fabricant du Flash-Ball défend son produit «made in France»

le
0
Alors qu'un rapport du Défenseur des droits épingle l'utilisation du lanceur de balles par les forces de l'ordre, la société Verney-Carron, basée à Saint-Etienne, conteste ces critiques et s'inquiète de leurs retombées commerciales. » L'utilisation trop fréquente du Taser et du Flash-Ball dénoncée

«Nous trouvons dommage d'avoir si peu de soutien et tant de bâtons dans les roues.» Au lendemain de la publication du rapport du Défenseur des droits, Jean Verney-Carron, président du directoire de la société française Verney-Carron qui fabrique le Flash-ball, se désole. L'instance dirigée par Dominique Baudis recommande de «restreindre l'utilisation» de ce lanceur de balles de caoutchouc par les forces de l'ordre, s'interrogeant même sur «le maintien de cette arme en dotation, son imprécision rendant inutiles les conseils et interdictions d'utilisation théorique». D'après le rapport, le Flash-Ball et le lanceur de plus longue portée LBD 40X46 fabriqué par la fir...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant