Le dynamisme des pays émergents nourrit la croissance d'Edenred

le
0

par Noëlle Mennella

PARIS (Reuters) - Edenred a confirmé lundi l'objectif de croissance de son résultat d'exploitation courant pour 2011 après avoir de nouveau profité l'an dernier du dynamisme des pays émergents où il réalise 60% de son volume d'émission de titres.

L'ancienne branche de services prépayés du groupe Accor a publié pour 2011 un volume d'émission de 15.188 millions d'euros, en hausse de 9,7% en données comparables et de 9,5% en données publiées.

Son chiffre d'affaires ressort à 940 millions d'euros (+9,2% en données comparables et +6,2% en données publiées).

Dans ce contexte, Edenred a confirmé que son résultat d'exploitation courant 2011 se situerait entre 340 et 360 millions d'euros.

Lors d'une conférence téléphonique, le directeur financier Loïc Jenouvrier a également confirmé que le groupe prévoyait toujours à moyen terme une croissance organique du volume d'émission comprise entre 6% et 14% par an.

Cette confiance, a-t-il expliqué, résulte de "l'exposition très forte du groupe dans des zones en très forte croissance".

Edenred, qui se compare au niveau européen aux groupes de restauration collective Sodexo et Compass, propose des services prépayés comme des tickets-restaurant ainsi que des cartes et assurances destinées aux salariés des entreprises.

Pour 2011, le volume d'émission du groupe, un chiffre clef dans son secteur, a augmenté de 20,1% en Amérique latine, contre à peine +0,2% en Europe.

FIN DES CARTES CADEAUX BTOC EN FRANCE

En France, le chiffre d'affaires opérationnel s'est replié de 0,9% sur l'année avec un recul de 2,8% au dernier trimestre compte tenu du poids plus important de l'activité cadeaux, pénalisée par le segment BtoC, le commerce électronique à destination des consommateurs (-34,9% sur l'année et -19,9% au quatrième trimestre).

Edenred explique que son segment cadeaux BtoC s'est fortement détérioré cette année à cause du lancement de la carte mono-enseigne du distributeur principal de la carte Kadéos de la FNAC, contrairement aux termes du contrat d'exclusivité établi avec Edenred.

Dans ce contexte, le groupe a annoncé qu'il arrêterait l'émission de nouvelles cartes cadeaux BtoC en France à compter du 1er janvier 2012.

En France, le volume d'émission de ces cartes s'est chiffré à 60 millions d'euros l'an dernier, a précisé Loïc Jenouvrier.

Commentant l'environnement de 2012, il a indiqué que la situation de l'emploi salarié pourrait avoir un impact mais qu'il serait compensé par l'augmentation du taux de pénétration des produits du groupe.

"Donc on n'envisage pas de bouleversement significatif pour 2012", a-t-il poursuivi.

Le duo Colony-Eurazeo possède 21,50 % du capital et des droits de vote d'Edenred. Interrogé sur les relations d'Edenred avec ces actionnaires, également présents dans Accor, Loïc Jenouvrier a répondu qu'elles étaient "tout à fait normales".

L'action Edenred a clôturé lundi à 19,32 euros (-0,23%, faisant ressortir une capitalisation boursière de 4,3 milliards d'euros.

Edité par Gilles Guillaume

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant