Le duo Poutine-Berlusconi inquiète les Américains 

le
0
Washington craint que la relation nouée entre les deux chefs de gouvernement n'influe sur la politique étrangère italienne.

Le premier ministre italien, Silvio Berlusconi, de passage à Sotchi vendredi pour rencontrer le président Dmitri Medvedev, se trouve en Russie au plus mauvais moment. Dans le flot des révélations que procure depuis dimanche la lecture des câbles diplomatiques américains arrachés au secret par WikiLeaks, le «couple» politique sulfureux qu'il forme avec le premier ministre russe, Vladimir Poutine, fait en effet couler beaucoup d'encre. Peignant le tableau d'une Russie transformée en «État mafieux», les dépêches des diplomates américains révèlent aussi la profonde inquiétude que suscite une Italie à la politique étrangère perçue comme de plus en plus asservie à Moscou. Berlusconi y est qualifié de «porte-parole de Poutine». Une source d'embarras pour le Cavaliere, même s'il s'est gaussé de ces révélations vendredi depuis Sotchi, démentant avoir personnellement bénéficié de ses relations avec Moscou. «Les révélations de WikiLeaks démontrent le cynisme

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant