Le Duflot parviendra-t-il à séduire ?

le
27
Les plafonds de loyers à respecter pour bénéficier de la réduction d'impôt pèseront sur la rentabilité. Sauf à acheter dans des marchés décotés.

Pour juger l'intérêt du dispositif Duflot - la nouvelle réduction d'impôt pour l'investissement locatif dans le neuf -, il fallait attendre d'en connaître les détails, en particulier les plafonds de loyers à respecter. Ceux-ci ont été publiés fin décembre et, après les avoir étudiés, les professionnels ne sont plus aujourd'hui aussi sévères. «Ces plafonds sont 20% inférieurs à ceux que l'on connaissait dans le dispositif Scellier. Cela dégrade la rentabilité locative, mais moins qu'on aurait pu le craindre, car un coefficient multiplicateur est prévu pour les petites surfaces de moins de 63 mètres carrés», explique Laurent Fléchet, directeur général délégué de Groupe Primonial.

Or, si le Duflot impose des loyers plus faibles, la réduction d'impôt qu'il offre, elle, est supérieure à celle procurée par le Scellier en 2012: 18% au lieu de 13%. «Mais à 13%, le Scellier ne séduisait déjà plus les investisseurs. Il est probable que le Duflot n'aura pas davantage de succès malgré l'avantage fiscal plus important, puisque la rentabilité sera dégradée en raison des plafonds de loyers», note Christine Roquier, chargée de mission chez Cerenicimo.

Pour tenter de limiter la perte de rentabilité, il faut chercher à acheter moins cher. «Le Duflot réoriente les investissements vers d'autres quartiers ou d'autres villes. Si l'on essaie de faire du Duflot là où l'on investissait en Scellier, la rentabilité chutera à moins de 2%, alors qu'elle pouvait auparavant atteindre 3%», résume Jean-Marc Coly, directeur général de la Française REM.

Respecter des plafonds de ressources

Parmi les villes dont les prix de vente sont en adéquation avec les loyers imposés, il cite, pour la région parisienne, Pantin, Saint-Ouen, Ivry... «C'est bien l'objectif de ce dispositif: inciter à investir là où il y a des besoins, pas là où les investisseurs en ont envie», ajoute Jean-Marc Coly. Ces derniers, en général soucieux d'acheter un logement bien placé, suivront-ils? «Ils se demandent à qui ces logements pourront à la sortie être revendus, peut-être seulement à des HLM», s'inquiète Olivier Grenon-Andrieu, chez Equance.

Les épargnants risquent aussi de s'effrayer de devoir choisir des locataires respectant les plafonds de ressources prévus par le dispositif. «Nous en avons déjà fait l'expérience, au temps d'un autre dispositif fiscal, le Borloo intermédiaire. Les plafonds qu'il imposait étaient un peu plus élevés certes, mais nous n'avons constaté aucun impayé. En général, les locataires qui bénéficient d'un loyer raisonnable sont surtout soucieux de conserver leur logement», analyse Jean-Marc Coly. Plus que les plafonds de loyers, c'est le ­nouveau plafond des niches ­fiscales qui inquiète les professionnels: 10.000 euros seulement en 2013. «Une fois imputé sur ce plafond, la réduction d'impôt pour l'emploi d'un salarié à domicile, il ne reste plus grand-chose pour le Duflot», regrette un professionnel.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1168313 le mardi 9 avr 2013 à 12:31

    il faut être fou pour acheter du duflot ! ce gouvernement n'aime pas les propriétaires, les impôts sont délirants, et les prix sont au plus haut...

  • python75 le mardi 9 avr 2013 à 11:14

    supersum.. C'est drole comme pseudo... Ca a à voir avec avoir le sum? ( avoir la rage ou être vénère ) comme disent les jeunes? car super'sum' c'est bien un pseudo que je voudrais avoir... Tant de choses ne vont pas en ce moment!!!

  • supersum le mardi 9 avr 2013 à 09:18

    Revenir à l'ancienne fiscalité ne changera rien dans l'immédiat, il faudra beaucoup de temps pour trouver de nouveaux clients qui investissent dans l'immo, quand à ceux qui arrêtent comme moi c'est définitif. Je me vois mal reprendre, ne serais ce qu'une question d'âge je n'ai plus 30 ans

  • pelochon le mardi 9 avr 2013 à 01:18

    tant que cette bourrique ne comprendra pas qu'il faut revenir à une autre fiscalité sur les plus values immobilieres que ce cher nain a fait quintupler du jour au lendemain, point de salut... et tant que les politiques ne comprendront pas que le peuple a besoin d'une fiscalité fiable et durable... (change sans cesse ds ce pays) pas de confiance !! J'ai meme deconseillé hier à un ami ce dispositif attrape nigaud.

  • M5954251 le lundi 8 avr 2013 à 18:04

    Quand je lis vos remarques - alors que vous êtes à priori des personnes qui s'intéressent à l'économie et à la finance pour être sur un site comme Boursorama - je m'inquiète pour mon pays !

  • jldeblan le lundi 8 avr 2013 à 16:03

    rien à cette grosse vache

  • PAINPONT le lundi 8 avr 2013 à 14:27

    Rien que le nom me dégoute .

  • fernan.p le lundi 8 avr 2013 à 11:42

    Pas confiance ! un point c'est tout.

  • t.funny le lundi 8 avr 2013 à 11:29

    Tout à fait d'accord : Elle est aussi moche que son procédé d'investissement !! Non elle ne me me séduit point.

  • clker le lundi 8 avr 2013 à 10:57

    Donner le moins possible de moyens possible à Hollande et à sa clique, voilà mon objectif; pas de "Duflot"; Baisse des loyers de mes chambres étudiants pour éviter leur imposition; dons aux oeuvres ciblés. Bref restriction de mes ressources, mais surtout éviter de nourrir les gaspilleurs qui nous dirigent...