Le duel Gaudin-Mennucci aura bien lieu à Marseille

le
7
LE DUEL GAUDIN-MENNUCCI AURA BIEN LIEU À MARSEILLE
LE DUEL GAUDIN-MENNUCCI AURA BIEN LIEU À MARSEILLE

par François Revilla

MARSEILLE (Reuters) - Jean-Claude Gaudin a clarifié vendredi la situation politique à Marseille en annonçant qu'il serait candidat pour un quatrième mandat consécutif à la mairie de Marseille pour une campagne indécise qui le verra affronter le socialiste Patrick Mennucci.

A 74 ans, le sénateur-maire UMP, conseiller municipal depuis 1965, a confirmé un secret de polichinelle dans un entretien publié par le quotidien marseillais La Provence.

"J'ai pris cette décision en liaison étroite avec mes amis politiques et en écoutant attentivement le message des Marseillais", dit-il. "La situation politique locale autant que nationale a renforcé ma conviction."

La partie n'est pas gagnée pour le maire sortant, qui aura affaire à une autre figure locale, le truculent Patrick Mennucci, conseiller municipal depuis 1983 légitimé par sa victoire sur Samia Ghali à la primaire socialiste d'octobre.

Un sondage BVA publié lundi par Le Parisien annonçait ce dernier légèrement devant Jean-Claude Gaudin au second tour avec 41% des voix contre 40%, le Front National étant crédité de 19%.

"Je ne peux admettre que ma ville soit prise en otage entre populisme et retour en arrière. Je ne veux pas non plus que les Marseillais subissent la double peine d'une gestion socialiste qui ferait reculer Marseille, demain, comme elle fait déjà reculer la France", dit Jean-Claude Gaudin dans un communiqué.

Patrick Mennucci n'a pas été plus surpris que les habitants de Marseille par la candidature de son rival.

"Cette annonce de candidature est manifestement le signe d'une panique à l'UMP, puisqu'on nous l'annonçait pour janvier, même si j'ai toujours su qu'il serait candidat. Les sondages et la situation politique leur ont fait penser qu'il fallait accélérer le rythme", a-t-il déclaré à Reuters.

UNE ÉLECTION INDÉCISE

Le Parti socialiste a fait de la conquête de Marseille, la deuxième ville de France, une priorité pour les élections de mars, une victoire qui pourrait atténuer des résultats médiocres ailleurs dans un contexte d'impopularité de l'exécutif.

Lors d'un déplacement, le premier ministre Jean-Marc Ayrault y a annoncé le 8 novembre dernier la signature d'un pacte national pour la ville assorti de 3,5 milliards d'euros d'investissements, notamment dans les transports. L'UMP avait alors dénoncé un "cadeau électoral" au candidat socialiste.

Les deux rivaux partent avec des avantages et des handicaps.

Si, à l'exception d'une liste dissidente dans le VIe secteur de la ville, l'UMP est unie sous la bannière de Jean-Claude Gaudin qui a choisi de rajeunir ses têtes de liste, la gauche s'avance dans la bataille en ordre dispersé.

Le Front de Gauche, les radicaux de gauche et les écologistes ont en effet annoncé leur volonté de présenter chacun leurs propre listes dans les huit secteurs de Marseille.

Mais Jean-Claude Gaudin devra compter avec un Front National emmené par Stéphane Ravier, qui pourrait se maintenir dans une triangulaire potentiellement fatale pour le candidat UMP.

"Cela fait 18 ans qu'il est en place, il n'échappera pas à son bilan qui est lourd avec la pauvreté qui a explosé comme l'insécurité, une immigration qui vire au communautarisme et un clientélisme qu'il n'a jamais remis en cause", a dit Stéphane Ravier à Reuters.

Le parti de Marine Le Pen a pour objectif de remporter un des huit secteurs, le VIIe dans les quartiers Nord, où Stéphane Ravier avait été battu aux législatives de 2012 de seulement 339 voix par la socialiste Sylvie Andrieux, condamnée depuis à un an de prison ferme pour détournement de fonds publics.

Le découpage en secteurs de deux arrondissements chacun fait de l'élection municipale marseillaise la somme de huit élections différentes qui permettent d'élire les conseillers d'arrondissement, qui choisiront les maires de secteur, ainsi que les 101 conseillers municipaux qui désigneront le maire.

François Revilla, édité par Yann Le Guernigou

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4760237 le vendredi 22 nov 2013 à 13:06

    3 milliards suffiront-ils à la victoire de Menucci ?

  • pvza le vendredi 22 nov 2013 à 10:30

    74 ans allez1 @ la retraite papy place au jeune

  • dhote le vendredi 22 nov 2013 à 10:29

    Alors cette fois que l'annonce est faite quels sont les pronostics??

  • berkowi le vendredi 22 nov 2013 à 10:06

    Digne des momies de l'ère soviétique !!

  • M3553345 le vendredi 22 nov 2013 à 09:50

    bravo gaudin au moins toi tu est un tres bon

  • blbryvsg le vendredi 22 nov 2013 à 09:08

    Dernière ... Toutankhamon se présente également.

  • arnocris le vendredi 22 nov 2013 à 09:07

    Quelle surprenante nouvelle....cela fait des mois que des affiches à son effigie fleurissent dans la ville...