Le duel des premières dames a commencé

le
0
Carla Bruni-Sarkozy et Valérie Trierweiler, la compagne de François Hollande, sont entrées dans la campagne en défendant leur conjoint par médias interposés.

C'est une bataille de l'ombre et à fleurets mouchetés. Pendant que leur mari et compagnon s'opposent à la lumière des projecteurs, Carla Bruni, la première dame, et Valérie Trierweiler, qui semble se rêver en première dame, sont entrées dans la campagne par médias interposés.

La compagne du candidat socialiste a profité du lancement de sa nouvelle émission culturelle sur Direct 8 pour s'exprimer dans le Parisien et dans Gala datés de mercredi, après avoir eu les honneurs de Télé 7 jours lundi. La journaliste de 46 ans, également invitée du Grand journal de Canal + mercredi soir, explique ainsi prendre conseil auprès de Sylviane Agacinski-Jospin, l'épouse du candidat déchu en 2002. «Elle m'a dit qu'il y a dix ans elle n'avait pas voulu trop s'immiscer dans les affaires de son mari mais qu'elle l'avait regretté. Elle m'a conseillé d'être présente pour épauler François». Une manière d'annoncer que, déjà présente aux côtés de François Hollande au meetin

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant