Le duché du Luxembourg miné par l'espionnage

le
0
Le grand-duc Henri aurait entretenu des liens avec les services secrets britanniques.

Le Luxembourg est-il atteint par la fièvre de l'espionnite aiguë? Le grand-duc Henri du Luxembourg serait très proche des services secrets britanniques. C'est du moins ce que laisse entendre l'ancien chef de l'espionnage du duché, Marco Mille, lequel s'en est ouvert au premier ministre luxembourgeois, Jean-Claude Juncker, lors d'une conversation que l'hebdomadaire Lëtzebuerger Land vient de rendre publique.

Au cours de cet entretien, le patron du renseignement luxembourgeois affirme à l'actuel président de l'Eurogroupe: «Nous disposons de rapports crédibles qui nous disent que la Cour, que le grand-duc lui-même, ont des contacts permanents avec les services de renseignement britanniques.»

La conversation que le Lëtzebuerger Land publie aujourd'hui a été enregistrée au printemps 2008 par Mille, qui est venu rencontrer Juncker muni d'une montre-magnétophone....



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant