Le "drive" permet l'achat raisonné pour près des trois-quarts des Français

le
3
Glenda M. Powers/shutterstock.com
Glenda M. Powers/shutterstock.com

(Relaxnews) - 73% de consommateurs valident l'idée que le "drive", développé par les distributeurs et les plateformes marchandes, facilite la gestion du budget des dépenses, révèle un récent sondage Harris Interactive.

La liberté de commande en ligne sans les contraintes de la livraison à domicile, les avantages du dispositif du "drive" proposé par la grande distribution sont désormais acquis et reconnus par 75% de Français. Pour presque autant de consommateurs (73%), ce système, qui repose sur la commande en ligne et le retrait en entrepôt, sans poser le pied par terre, incite à la sérénité, et permet d'éviter la foule et son stress.

Les inconvénients du "drive"

Toutefois, malgré les bons avis qui fusent sur cette nouvelle façon de faire ses courses, 13% de personnes interrogées considèrent que le "drive" ne constitue pas l'avenir de la consommation. Il s'agit d'un univers déshumanisé pour 71% de Français. Par ailleurs, 68% estiment son offre limitée.

Pour l'heure, ce sont surtout des femmes (52%) et des jeunes (52% âgés de moins de 34 ans) qui utilisent le canal "drive".

Cette enquête a été réalisée en ligne du 27 juin au 4 juillet 2012 à partir de l'access panel Harris Interactive, sur un échantillon de mille individus, représentatif de la population française, âgés de 15 ans et plus.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fred4545 le lundi 5 nov 2012 à 16:35

    effectivement, c'est un sujet majeur pour les enseignes qui voient là un véritable relai de croissance. Le sujet intéresse de nombreux acteurs et une multitude de site qui en parlent... comme http://www.meilleurdrive.com

  • gouraudp le mercredi 31 oct 2012 à 08:12

    De plus le drive revient plus cher puisque vous ne pouvez bénéficiez des promotions en magasin...

  • gnapi le mardi 30 oct 2012 à 22:45

    Si les gens ne peuvent maitriser leur budget en raison d'impulsions acheteuses ...Ca va faire baisser le PIB ça, si les gens ne vont acheter que ce dont ils ont besoin ...