Le Drian s'attaque au stress post-traumatique

le
0
Le ministre de la Défense annoncera ce mercredi des mesures en faveur des centaines de militaires français, hommes et femmes, revenus d'Afghanistan avec des blessures psychologiques liées au traumatisme de la guerre.

Cauchemars à répétition, agoraphobie, agressivité: ils sont officiellement 500 militaires français environ, hommes et femmes ayant servi en Afghanistan, à souffrir d'un état de stress post-traumatique, ou ESPT, un trouble psychologique provoqué par les opérations de guerre. Des «blessures invisibles» dont le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, veut améliorer la prise en charge grâce à une série de mesures qu'il détaillera mercredi soir lors de l'émission «Pièces à conviction», sur France 3.

Depuis 11 ans, nombre des 60.000 militaires français passés par le théâtre afghan ont été soumis à la tension, parfois extrême, des situations de guerre. Elles sont à l'origine d'un stress aigu qui peut évoluer vers un état de souffrance psychique...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant