Le Drian promet de créer demain «la première armée d'Europe»

le
3
Le Drian promet de créer demain «la première armée d'Europe»
Le Drian promet de créer demain «la première armée d'Europe»

Au lendemain de la présentation des restructurations, le ministre de la Défense Jean-Yves le Drian, a tenté de rassurer ceux qui craignent de voir l'armée française affaiblie et donc la sécurité du pays mise en danger.«Je prépare l'armée de demain, pour qu'elle soit en mesure d'assurer la protection des français», a-t-il déclaré sur RTL. Selon lui, la future Loi de programmation militaire (LPM) va donner «une armée plus compacte, plus performante, plus efficace», car «les menaces ont changé, il faut s'adapter.»

Alors que 23500 suppressions de postes sont prévues entre 2014 et 2019, il a estimé qu'«une armée, ce n'est pas uniquement des effectifs. La qualité d'une armée se juge aussi sur l'équipement et la modernité de celle-ci» et rappelé qu'«on commande du matériel nouveau très régulièrement.»

Il dit comprendre la colère des élus locaux

En 2019, l'armée française comptera 242 000 militaires», annonce Jean-Yves Le Drian, ce qui en fera «la première armée d'Europe». Et il a promis que «demain, on sera capable de mener une ou deux opérations au Mali en même temps. »

Parmi les premières conséquences de la restructuration de l'Armée, le 1er Régiment étranger de cavalerie (REC) et 900 légionnaires d'Orange quittera la ville en 2014 pour s'installer à Carpiagne. «Une catastrophe», pour le député-maire d'Orange Jacques Bompard, et une «mauvaise nouvelle» pour la section PS de la ville qui ont appelé à une manifestation samedi après-midi. Un autre site est dissous et quatre sites de l'armée de l'air seront touchés en 2014. Interrogé sur la colère manifestée par des élus locaux concernés, il a assuré qu'il l'a comprenait.

Ayrault promet de mettre «tous les moyens sur la table» pour «limiter les conséquences»

De son côté, Jean-Marc Ayrault a promis vendredi que le gouvernement mettrait «tous les moyens sur la table» pour «limiter les conséquences de la Loi de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo le vendredi 4 oct 2013 à 13:39

    Il se moque de nous. Il reçoit l'ordre de réduire et il taille dans la viande, point. Après on peut toujours mettre du sparadrap, il se moque bien des militaires, la seule chose qui l'intéresse c'est détruire l'armée et s'occuper de sa carrière.

  • quoa le vendredi 4 oct 2013 à 13:03

    c'est lui qui paye?

  • SlIVERML le vendredi 4 oct 2013 à 12:44

    Il promet. Oui, mais les ministres passent et les budgets se resserrent.Ce pays est foutu