Le Drian pessimiste sur la livraison des Mistral à la Russie

le
0
Le Drian pessimiste sur la livraison des Mistral à la Russie
Le Drian pessimiste sur la livraison des Mistral à la Russie

Il ne peut plus chanter «Mistral gagnant» mais Jean-Yves Le Drian semble vouloir entonner la chanson sur l'air de «Rafale gagnant». Le ministre de la Défense estime que les négociations pour la vente de 126 avions de combat Rafale à l'Inde «évoluent bien» et se dit «optimiste» sur la conclusion d'un contrat estimé à 12 milliards de dollars. En revanche, il est beaucoup moins positif quant à la livraison des porte-hélicoptères Mistral à la Russie. Paris pourrait définitivement y renoncer.

«La volonté indienne est au rendez-vous», a assuré Jean-Yves Le Drian ce vendredi sur RMC, qui était lundi et mardi en Inde pour rencontrer son nouvel homologue indien Manohar Parrikar.

L'Inde et la France ont promis mardi de conclure rapidement la vente de 126 Rafale à l'Inde, un contrat géant en négociations depuis janvier 2012. Cette signature constituerait un premier succès pour l'avion de chasse de Dassault qui échoue depuis quinze ans à connaître le succès à l'exportation.

«C'est un très bon avion, ça intéresse beaucoup de pays», a assuré le ministre, mentionnant notamment le Qatar. Il s'est aussi félicité de la progression des ventes d'armes françaises, dont le montant est estimé en 2014 à «peut-être un peu plus» de 7,5 milliards et demi d'euros. «On est dans des progressions significatives. Ca veut dire qu'il y a des menaces, que le monde est instable, et ça veut dire aussi que nos entreprises sont bonnes, que nous sommes compétitifs, nous sommes performants», s'est-il félicité.

Redevenant sombre, et embarrassé, au sujet des porte-hélicoptères Mistral, dont la livraison à la Russie a été suspendue par le président de la République en raison de l'ingérence russe dans la crise en Ukraine, le ministre de la Défense a estimé que «on pourrait ne jamais (les) livrer. Il faut que les Russes se rendent compte de cette situation». Quant à l'accord de cessez-le-feu conclu pour le 9 décembre en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant