Le Drian ironise sur les «avions russes» près des côtes françaises

le
5
Le Drian ironise sur les «avions russes» près des côtes françaises
Le Drian ironise sur les «avions russes» près des côtes françaises

Deux avions de l'armée russe ont survolé mercredi dernier la Manche, provoquant un instant la panique des services de défense français, britanniques et norvégiens. Une inquiétude d'autant plus légitime que les deux appareils, de type Tupolev et donc susceptibles de transporter des ogives nucléaires, ne répondaient pas aux appels radio. Ce dimanche, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, est revenu sur cet épisode alors même qu'au plus haut sommet de l'Etat, François Hollande menait une conférence téléphonique avec la chancelière allemande Angela Merkel, le président ukrainien Petro Porochenko et le Russe Vladimir Poutine.

Une présence «intempestive»

«J'ai constaté en tant que ministre de la Défense cette présence un peu intempestive de chasseurs, d'avions russes, qui sont venus se promener pour des raisons que j'ignore à proximité de nos côtes», a confirmé ce dimanche matin Jean-Yves Le Drian, invité du Grand Rendez-Vous Europe1-Le Monde-iTélé.

Le 29 janvier, l'ambassadeur de Russie au Royaume-Uni avait été convoqué au ministère britannique des Affaires étrangères pour fournir des explications sur les manoeuvres d'avions militaires russes à proximité de l'espace aérien britannique. Ces derniers n'étaient pas entrés dans l'espace britannique mais la Royal Air Force, l'armée de l'air norvégienne et française avaient fait décoller des avions pour les escorter pendant tout le temps où ils étaient à proximité. Notamment, selon Ouest-France, un Rafale français venu de la base aérienne de Creil (Oise). Interrogé ce dimanche sur cette information, le ministre de la Défense a botté en touche.

«Notre Défense aérienne fonctionne bien»

«Notre Défense aérienne fonctionne bien et nos observations aussi», a-t-il concédé, sourire aux lèvres. «Nous leur avons fait savoir que nous les avions vus et qu'il était souhaitable qu'ils se retirent. C'est ce qu'ils ont fait», a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • glaty le lundi 23 fév 2015 à 11:49

    POUTINE CHERCHE LES EMBROUILLES .. Qui va l'ELIMINER .??

  • gixermil le samedi 21 fév 2015 à 19:27

    Tupolev-95MS: nouvelle technologie............. ouah là... 1956..http://en.wikipedia.org/wiki/Tupolev_Tu-95

  • nayara10 le lundi 9 fév 2015 à 13:28

    Le ministère russe des Situations d'urgence a antérieurement déclaré que l'Aviation à long rayon d'action poursuivrait ses patrouilles le long des frontières russes et dans l'Océan glacial arctique et garantirait la présence militaire russe dans l'ouest de l'Atlantique et l'est du Pacifique.Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/defense/20150203/1014302418.html#ixzz3RFZv6IHG

  • nayara10 le lundi 9 fév 2015 à 13:22

    Maintenant ,ils peuvent voler plus loin .Avant ,ils allaient jusqu'en Ecosse et c'était tout.Ils étaient dans les eaux internationales.Mais la peur sous prétextant que les 2 Tupolev-95MS étaient armés.Ce bel avion d'une nouvelle technologie à bien le droit de se balader dans les airs ...

  • LeRaleur le dimanche 8 fév 2015 à 18:18

    Tu peux ironiser, c'est tout ce que tu peux faire.