Le drame de Krymsk réunit la jeunesse russe

le
0
Détracteurs ou partisans de Vladimir Poutine, ils ont été des milliers à se mobiliser après ces inondations meurtrières.

Un tapis de sol, un sac de couchage, quelques conserves et une solide paire de chaussures. C'est là le paquetage de Sarah Hertzman. La frêle graphiste coiffée à la punk s'en va à Krymsk prêter main-forte à ceux qui ont tout perdu dans la nuit du 6 au 7 juillet. Dans cette ville de près de 60 000 habitants, de violentes crues ont coûté la vie à 172 personnes et inondé plus de 7 000 habitations.

«À la télé, on nous dit que tout s'arrange. C'est faux. Certains dorment toujours par terre», martèle Sarah, qui entame son deuxième voyage en tant que volontaire. À ses côtés, sur le quai de la gare moscovite Paveletskii, une vingtaine de jeunes, sac au dos, se préparent. «Aujourd'hui, l'essentiel n'est pas l'argent, mais les bras. Il faut continuer le travail», explique Irina Pravnitchenko, leur coordinatrice.

Dès les premiers jours, répondant spontanément aux appels lancés sur les réseaux sociaux, près de 2 600 bénévoles ont afflué à Krymsk. «Des cosaq

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant