Le Dow Jones gagne 0,56%, le Nasdaq plombé par Apple

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - Les indices de Wall Street ont terminé en ordre dispersé lundi, le Dow ayant pour sa part profité du soutien des valeurs de grande consommation dans un marché boursier qui a adopté une posture défensive.

Ce type de valeurs est perçu comme un refuge sûr par les investisseurs en période de crise.

Le regain des craintes nées de la crise de la dette en zone euro en général et en Espagne en particulier a compensé le bon effet créé par les ventes au détail, ce qui explique la clôture sans tendance bien nette de l'indice S&P-500.

En revanche, le Nasdaq a chu dans le sillage d'Apple, dont l'action a gagné 45% depuis le début de l'année et était de ce fait exposée à des prises de bénéfice.

Mattel, qui a vu son chiffre d'affaires trimestriel diminuer, et Google, aux prises avec Oracle devant les tribunaux, ont également plombé le Nasdaq.

Le Dow Jones gagne 71,82 points (0,56%) à 12.921,41 points. Le S&P-500 perd 0,69 point (0,05%) à 1.369,57 points. Le Nasdaq Composite cède 22,93 points (0,76%) à 2.988,40 points.

La Bourse avait pourtant bénéficié de bonnes nouvelles en début de séance.

Les ventes au détail aux Etats-Unis ont enregistré une hausse de 0,8% en mars, supérieure aux attentes, malgré la hausse des prix de l'essence, ce qui suggère que l'économie américaine n'a pas ralenti au premier trimestre autant que certains pouvaient le craindre.

Mais un peu après, la Bourse apprenait que le moral des promoteurs immobiliers avait fléchi en avril pour la première fois en sept mois, avec un indice NAHB/Wells Fargo ressortant à 25, décevant les attentes des économistes qui l'attendaient stable à 28.

Pour enfoncer le clou, la Fed de New York annonçait que la croissance manufacturière avait nettement ralenti en avril dans sa région pour atteindre son plus bas niveau en cinq mois.

Citigroup avait également été une bonne nouvelle en début de séance en faisant état d'un bénéfice supérieur aux attentes au titre du premier trimestre 2012, grâce à une baisse de 7% de ses dépenses, à l'amélioration de l'économie et à des marchés financiers plus actifs après une fin d'année 2011 difficile. L'action Citigroup prend 1,77% à 34 dollars.

Aux valeurs toujours, Avon cède 2,08% à 23,03 dollars. Coty a réaffirmé lundi qu'il proposait d'acheter Avon Products pour 23,25 dollars par action, une offre à 10 milliards de dollars (7,6 milliards d'euros) que le spécialiste de la vente directe de produits de beauté avait rejetée au début du mois en la jugeant sous-évaluée.

Aux high techs, Apple cède 4,15% à 580,13 dollars.

Google abandonne 3% et Oracle avance de 0,5%. Oracle a porté plainte contre Google en août 2010, accusant le système d'exploitation Android de ce dernier d'enfreindre le droit de la propriété intellectuelle relatif à son logiciel Java. La sélection des jurés pour le procès a débuté ce lundi.

Mattel chute de plus de 9% à 31 dollars.

Edward Krudy, Wilfrid Exbrayat pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant