Le doute s'installe chez les partisans d'Aubry 

le
0
Au sein du courant animé par le porte-parole, on doute maintenant de la détermination de la première secrétaire.

Le doute. Devant les silences de Martine Aubry, ses partisans s'interrogent sur sa motivation et ses chances. «C'est dur de la soutenir alors qu'on ne sait pas si elle sera candidate», soupire un député qui a signé l'appel des parlementaires pour appuyer l'action de la première secrétaire. «Et si on continue à la soutenir et à gêner DSK, est-ce qu'on ne va pas avoir comme candidat celui qu'on ne veut pas ?», s'interroge cet élu en visant François Hollande. L'ancien premier secrétaire mène campagne en profitant du vide laissé par la première secrétaire et le patron du FMI. Désormais, certains se demandent même au PS qui gagnerait les primaires lors d'un face-à-face Aubry/Hollande.

«Elle a disparu»

Entre Martine Aubry et DSK, la balance penche du côté du patron du FMI. «On est passé d'une situation où Dominique Strauss-Kahn ne peut pas être candidat si Martine Aubry l'est à : elle ne peut être candidate que s'il a renoncé», s'alarme un proche de Ben

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant