Le douloureux travail de mémoire des entreprises allemandes

le
1
August Oetker, actuel président du groupe, se dit soulagé des révélations sur les convictions nazies de son père, mort en 2007.
August Oetker, actuel président du groupe, se dit soulagé des révélations sur les convictions nazies de son père, mort en 2007.

Les cadavres finissent toujours par ressortir du placard. Dans un entretien au journal Die Zeit, le président du groupe agroalimentaire allemand Dr. Oetker a reconnu que son père était un nazi. "Mon père était un national-socialiste, a avoué August Oetker, qui produit notamment des pizzas surgelées ainsi que des gâteaux et des desserts à préparer. Il ne voulait pas parler de cette période. Il disait : "Enfants, laissez-moi en paix.". Le patron de ce groupe très présent en France a expliqué que Rudolf-August Oetker, décédé en 2007, avait été influencé par son propre beau-père, Richard Kaselowsky, fervent supporteur d'Adolf Hitler. Cet "aveu" fait suite à la décision de la compagnie de financer les recherches d'un historien dont les travaux viennent d'être publiés dans un ouvrage intitulé Dr. Oetker et le national-socialisme. August Oetker avoue que ce livre a retiré un poids qui pesait sur ses épaules. "J'ai maintenant le sentiment que je connais les faits, résume-t-il. Le brouillard est désormais levé."

Cette société familiale n'est pas la première à faire table rase de son lourd passé. Depuis quelques années, les groupes allemands sont de plus en plus nombreux à avouer leur participation au régime nazi. En 2011, Hugo Boss avait lui aussi choisi de financer la publication d'un livre de Roman Köster, historien à l'université de la Bundeswehr à Munich. Le chercheur a enquêté pendant trois ans sur la vie d'Hugo...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1903733 le vendredi 18 oct 2013 à 21:34

    Les enfants allemands ne sont pas les responsables de ce qu'ont pu faire leurs parents. Certains français aussi ne sont pas clairs dans l'histoire.