«Le double risque de Nicolas Sarkozy»

le
2
REVUE DE PRESSE - La presse étrangère s'étonne des annonces impopulaires de Nicolas Sarkozy à quelques mois de la présidentielle. «Une stratégie décrite au choix comme courageuse ou suicidaire».

La taxe Tobin à la française est le point le plus repris des annonces de Nicolas Sarkozy par la presse étrangère. «Le président français a échoué à l'imposer à la classe politique internationale, alors il tente de le faire tout seul, en espérant que le reste de l'Europe suivra», explique Michael Strempel, correspondant de la première chaîne publique allemande ARD. Le quotidien britannique de gauche The Guardian remarque perfidement «que cette taxe a été rejetée par de nombreux experts comme étant seulement une man½uvre politique destinée à recoller à François Hollande dans les sondages.» La Libre Belgique souligne «le double risque de Sarkozy: celui de déplaire en ne mettant pas fin au secret de polichinelle que constitue sa (plus que) probable candidature», puis celui «de fâcher l'électorat» avec la hausse de la TVA.

L'intérêt manifeste du président pour les réformes allemandes n'a pas échappé à la presse outre-Rhin. Le quotidien économiq...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le lundi 30 jan 2012 à 17:19

    JPi - Entre 2007 et 2011, la dette augmente de 40%. Pas de solution proposée par Sarkollande pour réduire les dépenses de l’état, rien qu’augmenter les impôts. Propositions : 1-Fin des guerres 2-Fin des 35 h , 3 -Plafonnement des retraites , 4-Réduction (-20%) des salaires et retraites de la fonction publique européenne , 5-Fin des niches fiscales. 6 -Taxation à mort des bonus, parachutes dorés, primes, salaires mirobolants et des sociétés qui permettent ces détournements d’argent.

  • M4189758 le lundi 30 jan 2012 à 17:19

    JPi - Le PS est honnête puisqu'il admet que les propositions de Mr Hollande coûteront 39Mds d'euros de plus. Evidemment, me direz-vous, ce n'est plus augmenter les dépenses de l'état qu'il faudrait faire mais les diminuer. Au pays de Sarkollande on ne diminue pas les dépenses on augmente les impôts. Mais il n'y a que le PS pour augmenter dépenses et impôts. A vous de choisir !