Le dossier du gaz de schiste est rouvert

le
0
INFOGRAPHIE - Un rapport parlementaire propose d'étudier des technologies autres que la fracturation hydraulique.

La saga du gaz de schiste n'en finit pas de rebondir. L'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (Opecst), qui regroupe des élus de l'Assemblée et du Sénat, a lancé un pavé dans la mare jeudi, en décidant à l'unanimité de mener une étude de faisabilité sur les techniques alternatives à la fracturation hydraulique pour l'exploitation des gaz de schiste. Cette technologie permettant d'extraire le gaz du sous-sol est interdite depuis 2011 en raison de son impact sur l'environnement.

Les deux rapporteurs, le député PS Christian Bataille et le sénateur UMP Jean-Claude Lenoir, ont évoqué d'autres techniques, comme la stimulation au propane, pratiquée en Amérique du Nord. Ils ont expliqué vouloir «explorer l'ensemble de ces pistes, ainsi que leurs implications économiques». «Des voies d'amélioration de cette tec...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant