Le don de moelle osseuse reste mal connu

le
0
La France manque de donneurs potentiels de moelle osseuse. En cause, une méconnaissance de la procédure et de ses contraintes.

En 2011, sur 2000 personnes atteintes d'une maladie grave du sang (leucémie, lymphome, etc.), 30% n'ont pas pu recevoir de greffe de moelle osseuse, faute de donneurs compatibles. «On a une chance sur un million de trouver deux personnes ayant la même histoire génétique, précise le Dr Evelyne Marry, directrice du registre France Greffe de moelle de l'Agence de la biomédecine. Donc plus on a de donneurs référencés, mieux c'est.» Relativement simple, cette pratique consiste à prélever des cellules souches, responsables de la production de cellules sanguines et immunitaires, dans le sang ou les os du bassin.

Pour l'heure, 197.000 personnes sont inscrites sur le registre français des donneurs. Un nombre encore insuffisant selon l'Agence de la biomédecine qui souhaite recruter 18.000 volontaires supplémentaires en 2012, à l'occasion de la 7e semaine nationale de mobilisation pour le don de moelle osseuse. Pour atteindre cet objectif, une campagne de sensibilisation vient d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant