Le dollar, victime du long débat sur la dette américaine

le
0
Les difficiles négociations sur la dette aux États-Unis ont fait chuter le billet vert de 4% environ en un mois. En face, les autres monnaies grimpent, comme le franc suisse et le real brésilien. Des pays réagissent.

Le roi du marché des changes perd de sa suprématie. Le dollar, déjà bien écorné par les plans successifs et massifs d'injections de liquidités sur les marchés par la Fed pour soutenir l'économie de la première puissance du monde, s'effrite à toute vitesse: tout le monde boude le billet vert, alors que le scénario d'un défaut de paiement des États-Unis, alimenté par l'impasse des négociations entre démocrates et républicains sur le relèvement du montant de la dette de l'État fédéral, pourrait se concrétiser.

Si la planète finance ne semble pas encore vouloir croire à une banqueroute américaine - les conséquences pour l'économie mondiale seraient «très, très, très graves» selon Christine Lagarde au FMI -, l'inquiétude grandit alors que les agences de notation, Moody's et Standard and Poor's en tête, menacent de plus en plus sérieusement de dégrader la note de la dette de long terme des États-Unis, actuellement à AAA - la meilleure note possible. «Ce

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux