Le documentaire "Salafistes" interdit aux moins de 16 ans

le
0

PARIS (Reuters) - La justice a décidé jeudi d'interdire aux moins de 16 ans le documentaire français "Salafistes", sur l'islam radical, que le ministère de la Culture avait interdit aux moins de 18 ans.

Le juge des référés du tribunal de Paris avait été saisi par les auteurs du documentaire, François Margolin et le journaliste mauritanien Lemine Ould M. Salem, qui contestaient la décision de l'ex-ministre de la Culture Fleur Pellerin, annoncée le 27 janvier, d'interdire le film aux mineurs.

"Le public a besoin d’une certaine maturité pour apprécier ce film, qui est d’une grande violence, comme étant une dénonciation du monde salafiste. Mais je ne l'ai pas censuré, car je ne souhaite pas empêcher un auteur de produire un documentaire", avait-elle alors justifié.

"Salafistes" donne la parole à des djihadistes, en Mauritanie, au Mali, en Tunisie et en Irak avec des séquences violentes issues de vidéos de propagande de l'Etat islamique ou d'al Qaïda.

Le juge des référés estime qu'"il existe un doute sérieux quant à la légalité" de la décision de la ministre de la Culture, "qui est insuffisamment motivée".

"L’interdiction aux mineurs de dix-huit ans constitue une atteinte disproportionnée à la liberté d’expression et au droit à l’information du public", déclare-t-il notamment.

"La décision repose sur une erreur d’appréciation dès lors que, si le long métrage contient des scènes de grande violence, il ne peut être regardé comme en faisant l’apologie et participe du devoir d’information", ajoute le juge.

(Sophie Louet, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant