Le docteur Muller acquitté du meurtre de sa femme

le
0
Par deux fois, les juridictions criminelles n'avaient pas cru l'homme accusé d'avoir maquillé le meurtre de sa femme Brigitte en suicide. À son troisième procès, la cour d'assises de Meurthe-et-Moselle l'a acquitté.

L'avocat général en était convaincu: le 8 novembre 1999, Jean-Louis Muller aurait conduit, de force, son épouse Brigitte au sous-sol de leur maison d'Ingwiller (Bas-Rhin), l'aurait tuée par jalousie et aurait tenté de maquiller le crime en suicide. Il aurait utilisé un revolver chargé d'une munition très particulière en principe destinée à un fusil afin que la tête de la malheureuse soit pulvérisée, car il en avait besoin pour son scénario. Selon la démonstration de Jacques Santarelli, jamais Brigitte, jolie femme de 43 ans, ne se serait suicidée selon un mode qui la laisserait défigurée. Il fallait donc voir derrière ce crime «l'intervention d'une main experte et criminelle, celle de Jean-Louis Muller» - médecin légiste à l'époque.

Bien. Que...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant