Le djihad à portée de clics

le
0
Des milliers de sites islamistes extrémistes, dont une vingtaine en français, ont gangrené la toile, mêlant antisémitisme virulent, théorie du complot et soutien au terrorisme.

L'horreur est désormais à portée de clics. Si l'on tape «Faire le djihad» dans Google, il existe plus de 1,6 million de réponses, dont certaines très explicites. La requête «Décapitation» exhume son lot de vidéos monstrueuses. Que chacun peut consulter dans l'intimité de sa chambre, profitant de l'apparent anonymat du net pour assouvir une curiosité morbide. Comme Mohammed Merah, qui visionnait en boucle ces scènes d'horreur. Avant de tuer sept personnes à Toulouse et Montauban au nom d'al-Qaida! Depuis, Nicolas Sarkozy envisage de criminaliser la consultation de sites faisant l'apologie du terrorisme...

On en compterait quelque 5000 selon le chercheur Marc Knobel, qui publie en mai L'Internet de la haine. Ces sites prônent le djihad, à mots plus ou moins couverts. Leur nombre enfle, comme une hydre qui s'étend et se recompose lorsqu'on cherche à la contrer. Instantanée et mondiale, comme la toile. Cette propagande en ligne s'avère efficace. Car ces milliers de sit

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant