Le dirigeant nord-coréen ordonne de nouveaux essais nucléaires-KCNA

le
0
 (Actualisé avec déclarations de la Corée du Sud, du secrétaire 
général de l'Onu) 
    par Jack Kim 
    SEOUL, 11 mars (Reuters) - Le dirigeant nord-coréen Kim 
Jong-un a assisté à un essai de lancement de missile balistique 
et ordonné au pays d'améliorer ses capacités d'attaque nucléaire 
en procédant à de nouveaux essais, a rapporté vendredi l'agence 
de presse officielle KCNA. 
    Cette dernière n'a pas précisé quand avait eu lieu le test 
de missile balistique mais elle a vraisemblablement fait 
référence au fait que l'armée nord-coréenne a tiré deux missiles 
balistiques au large de sa côte orientale aux premières heures 
de jeudi.  ID:nL5N16I0CD  
    "Le cher camarade Kim Jong-un a dit (...) qu'il fallait 
travailler davantage pour améliorer les capacités d'attaque 
nucléaire et a donné des ordres de mission portant sur la 
poursuite d'essais d'explosion nucléaire afin d'évaluer la 
puissance des charges récemment développées (...)", a précisé 
KCNA. 
    La situation s'est tendue dans la péninsule coréenne après 
que Pyongyang a procédé début janvier au quatrième essai 
nucléaire de son histoire. 
    Cet essai a entraîné un alourdissement drastique des 
sanctions imposées par les Nations Unies depuis le premier de 
ses quatre essais nucléaires en 2006.  ID:nL8N16A4FU  
    En réaction à l'adoption du durcissement des sanctions par 
le Conseil de sécurité des Nations unies, la Corée du Nord a 
procédé la semaine dernière à des tirs de projectiles qui se 
sont abattus en mer.  ID:nL8N16B4PJ  
    Mardi, Kim Jong-un a dit que les ingénieurs nord-coréens 
étaient parvenus à miniaturiser des charges nucléaires qui 
peuvent désormais armer des missiles balistiques. 
 ID:nL5N16H1Z5  
    Le dirigeant a alors également appelé l'armée nord-coréenne 
à se tenir prête à mener des frappes préventives contre les 
Etats-Unis et la Corée du Sud et à utiliser le feu nucléaire. 
     
    BAN KI MOON RESTE "TRÈS PRÉOCCUPÉ" 
    Le porte-parole du ministère de l'Unification sud-coréen 
Jeong Joon-hee a déclaré : "Il s'agit tout simplement d'un 
comportement imprudent et irréfléchi d'une personne qui ne 
comprend rien au fonctionnement du monde". 
    Ban Ki-moon, le secrétaire général des Nations unies, a 
exhorté Pyongyang de "mettre un terme aux actes de 
déstabilisation", ajoutant qu'il restait "très préoccupé" par la 
situation. 
    En Chine, principal allié de la Corée du Nord, le Quotidien 
du peuple, a exhorté toutes les parties à être "patient et 
courageux", à faire preuve de bonne volonté et à reprendre les 
négociations. 
    La Corée du Sud a dit ne pas être convaincue que son voisin 
du Nord à réussi à miniaturiser des charges nucléaires ou à 
déployer un missile balistique intercontinental en état de 
fonctionnement. 
    Le département de la Défense américain a également dit cette 
semaine ne pas avoir vu des preuves montrant que la Corée du 
Nord avait réussi à miniaturiser une charge nucléaire. 
    L'amiral Bill Gortney, l'officier chargé de la défense de 
l'espace aérien américain, a cependant dit jeudi devant une 
commission du Sénat qu'il était "prudent" de partir du principe 
que la Corée du Nord pouvait à la fois miniaturiser une charge 
et le placer sur un missile balistique capable d'atteindre les 
Etats-Unis. 
    "La communauté du renseignement dit que les chances du 
succès (d'une telle éventualité) sont très faibles mais je ne 
pense pas que les Américains veulent que je fonde mon évaluation 
des préparatifs sur une faible probabilité", a-t-il dit. 
    Américains et Sud-Coréens ont entamé cette semaine 
d'importantes manoeuvres militaires conjointes auxquelles le 
régime de Pyongyang a menacé de répliquer par une offensive 
généralisée. 
    Les deux Corées sont toujours techniquement en état de 
guerre, depuis l'armistice qui a mis un terme aux combats de la 
guerre de 1950-53. 
 
 (Avec la contribution de Ju-min Park à Séoul, de David 
Brunnstrom et David Alexander à Washington et de Ben Blanchard à 
Pékin, Benoît Van Overstraeten pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant